WisdomTree lance le premier fonds indiciel axé sur les obligations « CoCo »

Il s’agit du premier fonds indiciel au monde permettant d’accéder au marché des obligations « CoCo », qui représente plus de 170 milliards de dollars [1] en Europe.

WisdomTree, fournisseur d’ETF (Exchange-Traded Fund) et d’ETP (Exchange-Traded Products), annonce le lancement du fonds WisdomTree AT1 CoCo Bond UCITS ETF (« le fonds ») sur la Bourse de Londres, la Borsa Italiana et la Deutsche Börse Xetra, les places boursières italienne et allemande.

Il s’agit du premier ETF au monde permettant aux investisseurs d’accéder au marché des obligations « CoCo »de catégorie 1, qui représente plus de 170 milliards de dollars en Europe. Le fonds offre aux investisseurs professionnels la possibilité de bénéficier de rendements potentiellement plus élevés que lorsqu’ils investissent dans de la dette bancaire senior, mais également de se diversifier et d’atténuer l’exposition de leur portefeuille obligataire à la hausse des taux d’intérêt.

Les obligations « Coco » sont une forme de dette hybride, à conversion obligatoire. Elles sont destinées à être converties en actions d’une entreprise dès que les taux de capitaux propres de cette entreprise passent au-dessous un seuil défini ; comme dans le cas où l’émetteur tomberait en-dessous d’un ratio de liquidité précis.

Le fonds cherche à répliquer l’indice IHS Markit iBoxx Contingent Convertible Liquid Developed Europe AT1, qui investit dans les obligations « Coco » émises par des établissements financiers de pays développés européens.

« Nous sommes très heureux de lancer le premier ETF au monde qui permet d’accéder au marché des obligations « CoCo », a déclaré Rafi Aviav, Responsable du Développement Produits de WisdomTree en Europe. Pour les investisseurs internationaux, il s’agit d’une évolution majeure : ils peuvent à présent, pour la première fois, bénéficier d’une exposition diversifiée au marché des obligations « CoCo » de première catégorie, dans le cadre d’une structure de type OPCVM, avec la facilité et l’efficacité qu’offre l’échange d’un ETF ».

« Nous sommes convaincus que cette nouvelle solution répond à la forte demande des investisseurs et que le nouveau fonds sera bien accueilli par les investisseurs professionnels. Le marché européen des obligations « CoCo » de première catégorie propose des taux de rendement attractifs (actuellement de 5,1 % [2]) et peut également servir d’élément de diversification pour les portefeuilles obligataires dans un contexte de hausse des taux. Selon nous, l’environnement de marché est favorable à une valorisation des obligations « Coco », notamment si l’on prend en considération leur rendement par rapport aux autres segments du marché obligataire, le renforcement de la situation du capital des banques européennes ainsi que les possibilités de relèvement des taux d’intérêt et de consolidation des bilans des banques en vertu de la réglementation Bâle IV », a-t-il ajouté.

« Les investisseurs obligataires en quête de produits à plus haut rendements pourraient envisager une allocation en obligations « CoCo »1, selon Christopher Gannatti, Responsable de la recherche de WisdomTree en Europe. Nous sommes convaincus que cet ETF est un véritable atout pour les investisseurs à la recherche de rendement, car il permet d’accéder à cette classe d’actif sous l’angle de la diversification. Les investisseurs ont également la possibilité de choisir le montant de leur investissement, qu’il s’agisse de petites opérations ou d’allocations institutionnelles. »

« Les institutions financières européennes pourraient bénéficier du contexte actuel de relèvement des taux d’intérêt, et les banques pourraient voir leurs bénéfices augmenter. Quand on pense aux obligations « CoCo », le premier élément à prendre en considération est la solidité fondamentale des banques qui émettent ces titres : tout ce qui a un impact positif sur ces institutions peut avoir un impact positif sur cette classe d’actifs. Historiquement, investir dans les obligations « CoCo », a permis de surperformer les obligations des banques européennes de 4,3% et les actions bancaires européennes de 6,4 % [3]. Nous observons toujours des signaux révélateurs de solidité dans ce secteur (comme la publication au mois de décembre 2017 des résultats du stress test de la Banque d’Angleterre) et nous pourrions continuer à voir de solides performances pour cette classe d’actifs », a-t-il affirmé.

Renseignements sur le produit

Obligations « CoCo »de catégorie 1 : une obligation « CoCo » de catégorie 1 présente plusieurs caractéristiques analogues à une obligation ou à une action. Comme les obligations, les obligations « CoCo » versent un coupon, tandis que comme pour le rendement d’une action, le coupon d’une obligation « CoCo » se fait sur une base discrétionnaire.

Déclenchement et mécanisme d’absorption des pertes : lorsqu’un niveau de déclenchement est dépassé, un mécanisme d’absorption des pertes est activé. Il existe deux types de déclencheurs : les déclencheurs mécaniques (lié à un seuil de capital spécifique) ou discrétionnaire (imputable à une décision réglementaire) ; et deux types de mécanismes d’absorption des pertes : la conversion en action ou la réduction en valeur du capital. En cas de conversion d’une obligation « CoCo », celle-ci se négocie comme une action en période de baisse conjoncturelle.

Taux variable taux back-end : bien que les obligations « CoCo » soient des obligations perpétuelles, elles peuvent être rachetées au bout de cinq ans. Elles présentent une structure de coupon à taux fixe et variable. Après la première date de remboursement, le coupon devient variable et s’ajuste à la hausse si les taux d’intérêt augmentent. Le taux variable corrigé en fin de période limite efficacement la sensibilité de la classe d’actifs aux taux d’intérêt.

Règles de l’indice iBoxx : investir dans des obligations « CoCo » uniquement sur les marchés développés européens et libellées en dollar, en euro et en livre sterling. Un contrôle de liquidité a été mis en place et la pondération maximale par émetteur est plafonnée à 7,5 %.

Next Finance , 11 juin

Notes

[1] Sources : iBoxx & Bloomberg, données en date du 28 février 2018.

[2] Sources : IHS Markit & WisdomTree. Ce chiffre représente le rendement actuariel le plus mauvais de l’indice au 27 avril 2018

[3] Source : Bloomberg, période du 31 décembre 2013 au 31 janvier 2018. L’indice ICE BAML Euro Banking a été utilisé pour évaluer le rendement des obligations des sociétés des banques européennes. L’indice STOXX Europe 600 Banks a été utilisé pour évaluer le rendement des obligations des titres de participation des banques européennes. Les rendements sont exprimés en dollars américains.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Innovation Euronext, en partenariat avec Goldman Sachs, va lancer un indice vert

L’indice Euronext CDP Environment France EW sera sous licence exclusive de la banque Goldman Sachs, qui utilisera cet indice comme sous-jacent pour les produits structurés de type « Autocall » vendus sur le marché interbancaire (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés