Tirer parti du retour de l’inflation avec « CPR Focus Inflation »

L’abondance de liquidités, l’augmentation du prix des matières premières et de la dette publique font peser un risque de reprise des anticipations d’inflation par les marchés à un horizon de 2 à 3 ans...

Les stratégistes de CPR AM anticipent une normalisation de l’inflation constatée à un horizon de 1 à 2 ans ainsi qu’une accélération de l’inflation anticipée par les marchés à un horizon de 2 à 3 ans. Dans ce contexte, CPR AM propose une solution innovante : tirer parti du retour de l’inflation tout en évitant l’exposition aux taux réels.

Depuis son lancement fin décembre 2009, CPR Focus Inflation a enregistré une collecte de 65 [1] millions d’euros. Ce montant semble suggérer que les investisseurs institutionnels et les gérants privés souhaitent se prémunir contre le risque inflationniste.

« La création de monnaie par les banques centrales a contribué à relancer l’économie mais cette abondance de liquidités fait peser un risque inflationniste. Certes, Il est peu probable que le niveau d’inflation atteigne celui observé en 1923 en Allemagne mais compte tenu des montants qui ont été injectés dans l’économie mondiale les tensions inflationnistes, ou en tout cas les craintes de tensions inflationnistes, auront du mal à être évitées, notamment aux Etats-Unis » explique Philippe Weber, stratégiste de CPR AM. 

Dans le contexte actuel, l’abondance de liquidités, l’augmentation du prix des matières premières, l’augmentation de la dette publique, sont autant de facteurs qui font peser un risque de reprise des anticipations d’inflation par les marchés à un horizon de 2 à 3 ans.

Depuis 2007, la dette publique n’a cessé de s’accroître [2] ;cependant le ratio dette/PIB [3] baisse mécaniquement lorsque l’inflation augmente. A ce titre, l’inflation pourrait être une solution pour « effacer » la dette publique plus rapidement et de manière moins « douloureuse » qu’une hausse des impôts ou qu’une baisse des dépenses publiques.

« Parallèlement à une remontée de l’inflation, on peut s’attendre à une hausse des taux réels au fur et à mesure de la reprise économique et de la remontée des taux des banques centrales. Dans ce cas de figure, les obligations indexées classiques, impactées par la remontée des taux pourraient voir leurs performances se révéler décevantes » explique Eric Bertrand, directeur Gestion taux et crédit chez CPR AM. Ces obligations présentent un risque significatif de mark to market. Nos investisseurs, pour protéger leurs placements d’une résurgence de tensions inflationnistes, cherchent des solutions et CPR Focus inflation répond à leurs problématiques. « Ce fonds se différencie par sa couverture du risque de taux réels et son univers d’investissement large centré sur les Etats-Unis et la zone euro [4], ce qui permet aux investisseurs institutionnels de faire face au retour de l’inflation anticipée par les marchés sans risque de taux réels » d’après Christophe Dehondt, gérant de CPR focus inflation.

L’objectif de CPR Focus Inflation est de bénéficier de la hausse de l’inflation anticipée par les marchés (dite Inflation point-mort ou inflation « break-even »), principalement en Europe et aux Etats-Unis, et de chercher à surperformer l’indice de référence.

L’approche de la gestion de CPR Focus Inflation est dite « top-down ». Celle-ci se fonde sur les scénarios économiques CPR AM établis par les stratégistes et traduits en prévisions chiffrées par les gérants et la recherche. La gestion se veut transparente et active par rapport à l’indice [5] de référence autour de 10 de sensibilité inflation. Au niveau géographique, la capacité d’exposition peut aller de 0% à 100% sur la zone euro et les Etats-Unis et offre également la possibilité d’investir sur d’autres pays à hauteur de 25% du fonds. La gestion des taux réels reste résiduelle autour d’une position neutre à 0 de sensibilité.

Next Finance , Février 2010

Notes

[1] Collecte au 14 Février 2010

[2] Estimations de la Commission européenne au printemps 2009

[3] Selon différentes hypothèses d’inflation

[4] Des diversifications sont possibles sur d’autres zones (Royaume-Uni, Japon, Australie ...)

[5] L’indice de référence est calculé par JP Morgan pour représenter de manière claire l’objectif du FCP : 50% « break-even » Inflation Euro + 50%¨ « break-even » Inflation US (couverture en €), maturités 5-30 ans.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Innovation CPR AM innove en lançant une thématique climatique sur la filière de l’hydrogène, pour soutenir la transition vers la neutralité carbone

CPR AM continue d’innover et s’apprête à lancer une stratégie d’investissement thématique en actions internationales consacrée à la filière de l’hydrogène, enjeu majeur de la transition énergétique. Cette innovation s’inscrit dans les engagements du groupe Crédit (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés