Standard & Poor’s à l’assaut du Golfe

S&P a lancé l’indice GCC 40, qui offre une exposition à 40 entreprises, les plus liquides et les plus importantes sur les principaux marchés à Bahreïn, au Koweït, à Oman, au Qatar et dans les Émirats arabes unis...

Les compagnies éligibles à l’indice GCC 40 doivent avoir une capitalisation boursière supérieure à 400 millions de dollars et doivent être domiciliées à Bahreïn, au Koweït, à Oman, au Qatar ou dans les Émirats arabes unis (EAU).

Leur volume d’échange quotidien calculé sur le trimestre en cours, doit être supérieur à 1 million de dollars.

A l’exception de l’Arabie saoudite, quasiment tous les pays du GCC sont représentés dans l’indice. Cependant, le poids total des entreprises de chaque pays ne peut excéder 40% de la capitalisation globale de l’indice, et une entreprise en particulier doit avoir une pondération inférieure à 8% dans l’indice.

L’indice sera mis à jour par un comité spécial, dont les membres seront issus du groupe d’économistes de Standard & Poor’s ainsi que de plusieurs analystes internes.

S&P publiera la méthodologie utilisée pour calculer l’indice et celui-ci pourra servir de sous-jacent pour des produits plus complexes ou pour des ETF liés opportunités du golfe.

Next Finance , Juillet 2008

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Innovation CPR AM élargit son offre obligataire avec un fonds Smart Beta Crédit ESG

CPR Invest – Smart Beta Crédit ESG, compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois CPR Invest, lancé le 6 décembre dernier, vise à offrir une performance comparable au marché du crédit euro investment grade, avec un niveau de risque inférieur sur le long-terme et une approche (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés