Quilvest Gestion annonce le lancement d’un fonds obligataire high yield nordique

Distribué sous format UCITS IV et logé dans la SICAV de droit luxembourgeois du Groupe Quilvest, CBP Select, le fonds sera investi en titres obligataires de catégorie High Yield, émis par des entreprises d’Europe du Nord (Finlande, Suède, Norvège, Danemark, Iles Féroé et Islande).

Quilvest Gestion annonce le lancement d’un nouveau fonds obligataire, CBP Select Pareto Nordic High Yield.

Distribué sous format UCITS IV et logé dans la SICAV de droit luxembourgeois du Groupe Quilvest, CBP Select, le fonds sera investi en titres obligataires de catégorie High Yield, émis par des entreprises d’Europe du Nord (Finlande, Suède, Norvège, Danemark, Iles Féroé et Islande).

La gestion du compartiment est confiée à un spécialiste expérimenté de la classe d’actifs et de la zone d’investissement, Pareto Forvaltning. La société de gestion norvégienne compte près de 5 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Cette solution d’investissement a été conçue pour apporter aux investisseurs institutionnels une nouvelle alternative de diversification, notamment géographique, c’est-à-dire en dehors de la zone euro pour l’essentiel des sous-jacents. Les marchés obligataires corporate nordiques sont réputés pour leur qualité, offrant des opportunités d’investissement attrayantes tout en garantissant un profil de risque plutôt modéré.

La stratégie du fonds CBP Select Pareto Nordic High Yield est basée sur une analyse fondamentale approfondie du profil de l’émetteur, où l’évaluation du risque de contrepartie, des garanties et des conventions obligataires tient une place essentielle. L’équipe de gestion sélectionne des obligations notées BB/B, bénéficiant d’une volatilité relativement faible et de primes de risque conséquentes (entre 400 et 1 000 points de base), émises par des entreprises à forte intensité capitalistique. Bon nombre de ces émetteurs se concentrent dans l’industrie des services énergétiques et pétroliers, où les besoins en capitaux sont élevés pour financer les investissements et les projets d’exploitation des ressources.

Enfin, l’équipe de gestion privilégie un horizon d’investissement à long terme, les positions obligataires sont détenues jusqu’à échéance. Par conséquent le fonds se distingue par une faible rotation des positions.

Pour Xavier Leroy, Président de Quilvest Gestion, « CBP Select Pareto Nordic High Yield est une solution particulièrement adaptée aux besoins des investisseurs. Ce fonds est capable d’offrir un degré de décorrélation important, en raison de la faible sensibilité du crédit corporate high yield nordique aux taux d’intérêt. L’effet devise est également un atout, puisqu’il s’agit d’un des très rares fonds high yield libellés en NOK et sous format UCITS IV ».

Next Finance , Décembre 2013

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • <p>En décembre 2011 et février 2012, la Banque Centrale Européenne a prêté 1019 milliards d’euros aux banques privées. Durée du prêt&nbsp;: trois ans. Taux d’intérêt&nbsp;: seulement 1&nbsp;%.</p> <p>Résultat&nbsp;: échec total. Les banques privées prêtent de moins en moins aux entreprises. L’économie réelle n’a pas du tout profité de cet argent.</p> <p>Zone euro&nbsp;: les crédits au secteur privé accentuent leur recul en novembre.</p> <p>L’octroi de crédits au secteur privé en zone euro a accentué son recul en novembre, avec une baisse de 2,3% sur un an, après un repli de 2,2% en octobre et de 2% en septembre, a annoncé vendredi la Banque centrale européenne (BCE).</p> <p>Initialement, le recul d’octobre avait été évalué à -2,1%.</p> <p>Les crédits aux entreprises non-financières ont continué de nettement se dégrader avec une baisse de 3,9% sur un an en novembre, contre -3,8% en octobre et -3,6% en septembre, a précisé l’institution monétaire de Francfort dans un communiqué.</p> <p><a href="http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_les_credits_au_secteur_prive_accen­tuent_leur_recul_en_novembre23030120141045.asp" class='spip_url spip_out' rel='nofollow external'>http://www.romandie.com/news/n/Zone...</a></p> <p>Depuis décembre 2011, avec les centaines de milliards d’euros du LTRO, les banques privées prêtent de moins en moins à l’économie réelle, aux particuliers, aux entreprises privées.</p> <p>Mais en revanche, chaque banque privée a préféré prêter à son Etat.</p> <p>Italie&nbsp;:</p> <p>En 2007, les banques privées italiennes détenaient 12&nbsp;% du PIB en obligations de l’Etat italien.</p> <p>Fin 2013, les banques italiennes détiennent 28&nbsp;% du PIB en obligations de l’Etat italien&nbsp;!</p> <p>Espagne&nbsp;:</p> <p>En 2007, les banques privées espagnoles détenaient 7&nbsp;% du PIB en obligations de l’Etat espagnol.</p> <p>Fin 2013, les banques espagnoles détiennent 30&nbsp;% du PIB en obligations de l’Etat espagnol&nbsp;!</p> <p>Sans le vouloir, la BCE a créé de colossales bulles obligataires en Europe.</p> <p>Et ces bulles obligataires deviennent de plus en plus gigantesques.</p> <p>Regardez les graphiques 3a et 3b&nbsp;:</p> <p><a href="http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=74349" class='spip_url spip_out' rel='nofollow external'>http://cib.natixis.com/flushdoc.asp...</a></p>

    Répondre à ce message

  • <p>voilà qui importe vraiment <a class ="spip_out" href="https://www.cairn.info/revue-comptabilite-controle-audit-2012-2-page-33.htm"> cet article</a></p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (2)

Focus

Innovation CPR AM élargit son offre obligataire avec un fonds Smart Beta Crédit ESG

CPR Invest – Smart Beta Crédit ESG, compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois CPR Invest, lancé le 6 décembre dernier, vise à offrir une performance comparable au marché du crédit euro investment grade, avec un niveau de risque inférieur sur le long-terme et une approche (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés