Ossiam lance sur Euronext un 2ème ETF fondé sur la stratégie Shiller Barclays CAPE® Sector Value dédié aux valeurs américaines

Ossiam, la société de gestion spécialiste du smart beta et des ETF de stratégie, filiale de Natixis Global Asset Management, annonce aujourd’hui la cotation sur Euronext Paris d’un nouvel ETF, qui réplique à la hausse comme à la baisse, l’indice de stratégie Shiller Barclays CAPE® US Sector Value Net TR Index.

Ossiam, la société de gestion spécialiste du smart beta [1] et des ETF de stratégie, filiale de Natixis Global Asset Management, annonce aujourd’hui la cotation sur Euronext Paris d’un nouvel ETF, qui réplique à la hausse comme à la baisse, l’indice de stratégie Shiller Barclays CAPE® US Sector Value Net TR Index.

Ossiam Shiller Barclays CAPE® US Sector Value TR UCITS ETF 1C (EUR) est le deuxième ETF lancé par Ossiam qui réplique un indice de stratégie de la gamme Shiller Barclays CAPE® Sector Value. Ossiam a lancé le 12 février 2015 son premier ETF adossé à l’un de ces indices, concentré sur les valeurs européennes. En 5 mois cet ETF atteint près de 60 millions d’euros d’encours.

Bruno Poulin, Président d’Ossiam, a déclaré : « Le succès de notre premier ETF adossé à un indice de stratégie Shiller Barclays CAPE® Sector Value et dédié aux valeurs européennes démontre que les investisseurs sont à la recherche d’alternatives crédibles et innovantes par rapport aux indices traditionnels dans le cadre de leurs stratégies d’investissement à long terme. Ossiam, dans son approche innovante du marché des ETFs, vise une nouvelle fois à offrir aux investisseurs un outil unique de par sa méthodologie, leur permettant ainsi d’investir sur les secteurs américains potentiellement sous-évalués. »

Le fonds a deux classes d’actions (en USD et en Euro). Son actif sous-gestion est de plus de 10 millions d’euros. Ossiam Shiller Barclays CAPE® US Sector Value TR UCITS ETF 1C (EUR) s’échange sur Euronext Paris depuis le 20 juillet 2015 (code : CAPU). Les frais totaux sur encours sont de 0,65 % par an. Cet ETF peut être un substitut ou un complément dans le cadre de stratégies d’investissements de type value ou de rotation sectorielle sur le marché américain.

Pour mémoire, les indices Shiller Barclays CAPE® Sector, développés conjointement par Barclays et le Professeur Robert Shiller [2], s’appuient sur une stratégie de rotation sectorielle et utilisent le Cyclically Adjusted PE ratio (CAPE® ratio) comme indicateur de valorisation.

Robert Shiller, de concert avec l’un de ses étudiants, John Campbell, a élaboré le ratio CAPE® en 1981. Le ratio CAPE® est un indicateur de valorisation des actions très utilisé par les professionnels. Il permet de déterminer si un portefeuille d’actions est potentiellement sur-évalué ou sous-évalué, en comparant la valeur actuelle du portefeuille à la moyenne des résultats des sociétés le composant, corrigée de l’inflation sur 10 ans pour atténuer les effets des cycles économiques. Cette méthode rend le ratio pertinent pour construire des portefeuilles ou indices dans le cadre d’investissements à long-terme.

Le Professeur Shiller a étendu l’utilisation de cet indicateur CAPE® aux portefeuilles sectoriels et, en collaboration avec Barclays, a conçu une stratégie de sélection de secteurs basée sur ce ratio. Cette stratégie utilise l’indicateur Relative CAPE®, une version normalisée du ratio CAPE®, pour sélectionner, sur le marché Américain, les cinq secteurs qui semblent sous-évalués par rapport à un historique long terme. Un filtre « momentum » est appliqué mensuellement à chaque rebalancement pour ne garder que les quatre secteurs dont le facteur « momentum » sur 12 mois est le plus favorable. La stratégie vise ainsi à éviter un investissement sur les secteurs américains qui peuvent paraître surévalués ainsi qu’à éliminer les risques potentiels de « value trap [3] », en créant un portefeuille sectoriel avec un biais « value » permettant de s’exposer de façon dynamique sur le long terme aux secteurs potentiellement les moins chers.

Next Finance , Juillet 2015

Notes

[1] Le smart beta fait référence à des stratégies de gestion indicielles tenant compte des caractéristiques individuelles de chacune des valeurs composant l’indice, offrant ainsi une alternative aux indices traditionnels pondérés par la capitalisation boursière.

[2] Robert Shiller est un économiste américain, professeur à l’université de Yale et auteur de nombreux ouvrages économiques, dont le best-seller du New York Times « Irrational Exuberance ». Il est à l’origine des indices Standard & Poor’s/Case-Shiller Home Price qu’il a co-développés. En 2010, il a été nommé ’top global thinker’ par le magazine Foreign Policy et en 2011, Bloomberg l’a désigné comme l’une des 50 personnes les plus influentes de la finance mondiale.

[3] Le value trap fait référence à des titres qui ont été fortement dépréciés et qui sont vus, à tort, comme de bonnes opportunités d’investissement "value". Le chute du prix de l’action laisse croire à une situation de sous-évaluation du titre par rapport à ses fondamentaux et les investisseurs qui ne regardent que le prix de l’action y verront une aubaine. En réalité, le titre n’est pas sous-évalué et peut continuer de se déprécier du fait de difficultés auxquelles une entreprise ou un secteur peut faire face.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Innovation CPR AM élargit son offre obligataire avec un fonds Smart Beta Crédit ESG

CPR Invest – Smart Beta Crédit ESG, compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois CPR Invest, lancé le 6 décembre dernier, vise à offrir une performance comparable au marché du crédit euro investment grade, avec un niveau de risque inférieur sur le long-terme et une approche (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés