Lombard Odier lance la stratégie « Natural Capital »

Lombard Odier annonce le lancement de la stratégie « Natural Capital ». Pour la première fois, les investisseurs peuvent se positionner sur des entreprises cotées qui savent profiter du pouvoir régénérateur de la nature : le capital naturel...

Cette stratégie, la première en son genre, cible des opportunités d’investissement qui accélèrent la transformation vers une bioéconomie circulaire et un modèle industriel plus efficient

Lombard Odier annonce le lancement de la stratégie « Natural Capital ». Pour la première fois, les investisseurs peuvent se positionner sur des entreprises cotées qui savent profiter du pouvoir régénérateur de la nature : le capital naturel. Lombard Odier estime que ces entreprises vont dégager une forte croissance et seront les gagnants de demain.

« Natural Capital » est une stratégie d’actions mondiales. Directement inspirée par la démarche de Son Altesse Royale le Prince de Galles, elle a été développée en partenariat avec la Circular Bioeconomy Alliance, mise en place dans le cadre de la Sustainable Markets Initiative (Initiative pour des marchés durables) lancée par SAR.

La Circular Bioeconomy Alliance, dont Lombard Odier est un membre fondateur, vise à impulser une transformation vers une économie favorable au climat et à la nature en proposant aux investisseurs des solutions d’investissement soutenables.

« La nature est l’actif le plus productif de notre économie. Nous en tirons parti, directement et indirectement, dans de nombreux secteurs dont ceux de la santé, de l’agriculture, de l’industrie, du tourisme et de l’immobilier. Avec huit milliards d’habitants sur la planète, notre modèle économique linéaire du « prendre-utiliser-jeter » risque de complètement épuiser cet actif productif, qui finira par ne plus pouvoir se régénérer. Cela menace notre activité économique mondiale. » indique Lombard Odier.

Toutefois, de puissantes forces font désormais pression pour faire évoluer ce modèle, qui n’est plus en phase avec la réalité, vers une économie circulaire sachant tirer parti du pouvoir de la nature tout en la préservant. Tirer parti du pouvoir de la nature consiste à utiliser plus de biomatériaux et à renforcer l’usage de matériaux naturels. Cela passe également par la transformation des déchets en ressources, par les bioénergies et par diverses pratiques régénératrices en matière d’agriculture, de sylviculture et de pêche.

Préserver la nature consiste à réorienter notre modèle de production et de consommation vers une plus grande circularité, ainsi qu’à éliminer les déchets dans nos activités industrielles. Il s’agit de créer un modèle industriel plus efficient reposant sur une utilisation plus efficace des ressources, un changement de nos modes de consommation et des stratégies zéro déchet.

Cette profonde métamorphose de notre cadre économique linéaire en un nouveau modèle circulaire dépend avant tout de la création de valeur et de l’amélioration des pratiques économiques. La stratégie « Natural Capital », de même que notre stratégie « Climate Transition » lancée en début d’année, vise à favoriser la transition vers un modèle économique circulaire, efficient, inclusif et propre (CLICTM – Circular, Lean, Inclusive and Clean, acronyme anglais de circulaire, efficient, inclusif et propre).

Lombard Odier Investment Managers (« Lombard Odier IM »), gérant de la stratégie « Natural Capital », produira un rapport de soutenabilité afin de démontrer l’impact écologique positif de l’investissement dans une telle stratégie sur la société et la planète.

Son Altesse Royale le Prince de Galles a commenté : « Nous devons redoubler d’efforts et montrer la voie pour assurer un avenir soutenable reposant sur un nouveau modèle économique – en d’autres termes, une bioéconomie circulaire qui place la nature et la restauration du capital naturel au centre de l’ensemble du processus. Bâtir un avenir soutenable est en fait la voie de la croissance de notre époque. Si nous voulons stimuler la croissance économique mondiale, il est impératif de valoriser et d’investir dans notre capital naturel. C’est pourquoi je trouve qu’il est particulièrement encourageant de voir que, grâce à ma Sustainable Markets Initiative (Initiative pour les marchés durables), la Circular Bioeconomy Alliance travaille main dans la main pour soutenir la stratégie « Natural Capital » développée par Lombard Odier. »

Hubert Keller, Associé-gérant du Groupe Lombard Odier et CEO de Lombard Odier IM, a précisé : « La priorité du secteur de l’investissement, qui représente 120 trillions de dollars, sera toujours de dégager des rendements. Nous pensons qu’aujourd’hui, certaines des opportunités de rendement les plus attrayantes sont liées à l’adoption d’un modèle économique plus soutenable, qui met la transition climatique et la nature au cœur de toutes les activités ».

« C’est pourquoi nous lançons la première stratégie « Natural Capital », inspirée par Son Altesse Royale le Prince de Galles, en collaboration avec la Circular Bioeconomy Alliance. En investissant dans des entreprises dont les modèles d’affaires tirent parti de la nature tout en la préservant, notre stratégie « Natural Capital » a identifié une opportunité d’investissement inexploitée jusqu’ici, qui, selon nous, permettra aux investisseurs de dégager des rendements élevés et facilitera la transition vers une économie plus soutenable. »

Next Finance , 17 novembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Innovation CPR AM élargit son offre obligataire avec un fonds Smart Beta Crédit ESG

CPR Invest – Smart Beta Crédit ESG, compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois CPR Invest, lancé le 6 décembre dernier, vise à offrir une performance comparable au marché du crédit euro investment grade, avec un niveau de risque inférieur sur le long-terme et une approche (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés