KLS Partners annonce le lancement de son fonds Kurma Biofund II : The Orphan Initiative

KLS Partners, GlaxoSmithKline (GSK), bpifrance (CDC Entreprises [1]), Idinvest Partners et New Enterprise Associates (NEA) s’associent pour lancer Kurma Biofund II et annoncent un premier closing de 44M€.

Kurma Biofund II est le premier fonds de capital-risque dédié au financement de l’innovation offrant une stratégie d’investissement diversifié avec une exposition significative dans les maladies rares, s’appuyant sur un réseau d’éminents centres de recherches européens.

Avec l’objectif d’encourager l’innovation et de réaliser des performances financières, Kurma développe depuis 3 ans un nouveau modèle d’investissement qui s’appuie principalement sur :

  • des partenariats d’exception avec de grands instituts de recherche biomédicale en Europe,
  • une économie de la connaissance et de l’innovation grâce à un financement d’actifs à rotation rapide.

Fort de la création de 6 sociétés avec 6 instituts de recherche académique différents depuis 2009, KLS Partners a démontré son savoir-faire et sa volonté de mettre en oeuvre des expertises diversifiées et nécessaires au développement de projets pharmaceutiques, diagnostiques et d’instrumentation médicale issus de grands centres universitaires et instituts de recherche mondiaux.

Kurma Biofund II : The Orphan Initiative

Ce nouveau fonds dont l’objectif final est de 75 millions d’euros, déploie une stratégie d’investissement diversifiée, mais orientée de manière significative vers les maladies rares pour répondre aux attentes des patients et de l’industrie :

  • Les maladies orphelines sont rares individuellement, mais prises collectivement, elles affectent 7 à 9% de la population mondiale.
  • Dans l’extrême majorité des cas, elles représentent un besoin médical non satisfait : seulement 1,5% des patients souffrant d’une maladie rare est soigné avec un traitement développé en lien avec sa pathologie.
  • Les maladies rares sont une opportunité majeure pour l’industrie pharmaceutique qui perçoit l’opportunité de redynamiser sa R&D dans un environnement réglementaire favorable.
  • L’émergence de nouvelles solutions thérapeutiques viendra de la capacité à détecter et rassembler les innovations des plus grands centres académiques mondiaux et les expertises des associations de patients et de l’industrie.

Compte tenu des spécificités scientifiques, cliniques, réglementaires et industrielles liées aux maladies rares, KLS Partners a réuni autour du fonds Kurma Biofund II (KBII) un écosystème de compétences et d’expériences destiné à sourcer et sélectionner les meilleurs projets et offrir aux entrepreneurs choisis une boite à outils complète.

Kurma Biofund II : Un réseau d’expertises diversifiées

Le premier closing du fonds Kurma Biofund II réunit deux des partenaires historiques de KLS Partners, bpifrance (CDC Entreprises) et Idinvest Partners, ainsi que le groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) et le fonds d’investissement américain New Entreprise Associates (NEA). GSK et NEA partageront leurs expertises industrielles et entrepreneuriales avec l’équipe de KLS Partners et siègeront au comité scientifique de Kurma Biofund II.

« Nous sommes très heureux d’annoncer aujourd’hui le lancement de Kurma Biofund II. Ce premier closing est un succès, bâti sur l’originalité du fonds. La réunion d’investisseurs industriels et financiers de premier plan et d’envergure internationale illustre la pertinence de notre modèle éprouvé de valorisation de l’innovation et présente des atouts forts dans un contexte où le développement de nouveaux traitements et outils diagnostics pour les maladies rares est de plus en plus recherché par les industriels en quête d’innovation thérapeutique », se réjouissent Thierry Laugel et Rémi Droller, associés de KLS Partners.

Mouncef Slaoui, Directeur de la Recherche et Développement de GSK commente : « La participation de GSK au Fonds Kurma Biofund II est dans la continuité de notre engagement a long terme pour répondre aux besoins des patients atteints de maladies rares, et pour identifier les avancées scientifiques les plus prometteuses, quelle que soit leur origine géographique. Nous sommes très attachés à continuer de construire et soutenir l’écosystème des biotechnologies par l’intermédiaire de collaborations variées comme Kurma Biofund II, et nous sommes impatients de travailler avec des scientifiques d’exception du domaine des maladies rares ».

Daniel Balmisse, Directeur Exécutif de bpifrance (CDC Entreprises) précise : « En tant qu’investisseur de référence dans les fonds ciblant les entreprises de biotechnologies en France, bpifrance est heureux de participer au fonds Kurma Biofund II et de continuer à accompagner ainsi une équipe de gestion qui s’est dotée d’une stratégie d’investissement spécifique et d’un positionnement particulièrement original sur le marché ».

David Mott, associé du fonds d’investissement NEA ajoute : « NEA est heureux de s’associer avec KLS Partners pour le lancement de ce fonds de capital-risque, qui illustre notre positionnement transatlantique dans les maladies rares. Nous sommes impatients de travailler avec des centres académiques prestigieux et des laboratoires pharmaceutiques pour détecter de nouveaux projets et accompagner ces entreprises innovantes dans les maladies orphelines en Europe ».

Benoist Grossmann, managing partner d’Idinvest Partners conclut : « Nous associer avec KLS Partner dans le lancement de leur 2ème fonds s’inscrit dans la continuité d’un partenariat existant avec l’équipe depuis près de 10 ans, et dans la stratégie d’investissement d’Idinvest Partners visant à développer les sociétés spécialisées dans des secteurs très spécifiques dont celui de la santé. »

Next Finance , Juin 2013

Notes

[1] Avec Oseo et le FSI, CDC Entreprises et sa filiale FSI Régions, sont appelées à constituer bpifrance (banque publique d’investissement) une fois que toutes les étapes administratives et légales nécessaires auront été finalisées.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Innovation CPR AM élargit son offre obligataire avec un fonds Smart Beta Crédit ESG

CPR Invest – Smart Beta Crédit ESG, compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois CPR Invest, lancé le 6 décembre dernier, vise à offrir une performance comparable au marché du crédit euro investment grade, avec un niveau de risque inférieur sur le long-terme et une approche (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés