›  News 

La stratégie Event Driven touchée par la contre performance de quelques poids lourds

L’indice Lyxor Hedge Fund Index a reculé de -2,7 % au mois d’août. Seul un seul des douze indices de stratégie Lyxor a terminé le mois en territoire positif. L’indice Lyxor Convertible Arbitrage (+ 3,3 %), Lyxor L / S Equity Variable Bias Index (-0,7 %), Lyxor L / Indice Equity Market Neutral (-1,1 %) ont été les plus performants…

Article aussi disponible en : English EN | français FR

La déflation et les craintes liées à la croissance se sont accélérées au cours de l’été, après la dévaluation du yuan, se transformant en cercle vicieux dans la dernière semaine du mois d’août. Avec une volatilité atteignant 55 %, la chute des actions du lundi 24 août peut être considérée comme un épisode de stress de référence.

L’indice Lyxor Hedge Fund n’est pas sorti indemne de cette semaine noire. Les fonds Event Driven ont été les principaux perdants. Les dispersions de performance sont importantes. Les pertes dans certains poids-lourds ont caché les performances tout à fait correctes réalisées par les fonds Global Macro et CTA.

Une plus faible pression sur les spreads de crédit et les emprunts d’Etat a soutenu les stratégies d’arbitrage obligataire et de crédit. Les fonds L / S Equity ont également bien résisté en dehors de l’Asie et des gérants ayant un biais acheteur sur les actions américaines.

A l’exception notable des fonds asiatiques et américain ayant un biais acheteur, la stratégie Equity L / S a remarquablement bien résisté. La plupart des fonds ont progressivement réduit leurs expositions nettes au cours de l’été, étant donc prudemment positionnés juste avant la soudaine débâcle de la fin du mois d’août. En Europe, les gérants Variable biais ont mis en œuvre des stratégies de couverture efficaces, avec un nombre accru de positions de vente à découvert.

Les gestionnaires européens, qui ont généralement manqué le « reflation trade » en début d’année, ont regagné tout le terrain perdu au cours de l’été. Ils ont même surpassé la performance réalisée par les stratégies Market Neutral.

En revanche, les gestionnaires asiatiques ont souffert au mois d’août, en baisse de -2 % au total. Leur réduction spectaculaire de leur exposition nette depuis le mois de juin (-10 %) a cependant limité les dégâts. Les gérants ayant un biais acheteur sur le marché américain ont également été touchés de plein fouet, perdant la plupart de leur bêta.

Les fonds Event Driven ont été les grands perdants dans l’ensemble. Leur performance globale était proche de zéro avant la dernière semaine du mois d’août. Jusqu’à ce moment-là, leurs pertes ont été liées à leurs expositions en Chine et sur le secteur des ressources naturelles. Cependant, ces pertes ont été compensées par des publications de résultats positifs dans quelques grandes entreprises et par la finalisation de plusieurs transactions de fusion acquisition. La dernière semaine d’août a perturbé les spreads des opérations en cours et la valorisation de certaines entreprises, en dépit de positions activistes.

Les fonds de Special Situation ont sous-performé les fonds Merger Arbitrage, même ajustés de leur bêta de marché. Le brusque élargissement des spreads pour les opérations en cours et les faibles niveaux de valorisation vont probablement ouvrir une période plus prolifique à l’avenir.

L’indice Lyxor L / S Credit Arbitrage n’a baissé que de 1,5 %. Les turbulences du marché ont affecté les marchés du crédit, mais dans une moindre mesure que sur les marchés actions. Les spreads s’étaient déjà significativement élargis au cours des derniers mois. Les gestionnaires sont donc restés très prudents, en se positionnant sur les titres de qualité, en mettant en place davantage de diversification. Avec le retour de la dispersion, des opportunités à court terme sont également apparues, et pas seulement dans le secteur de l’énergie. En particulier, l’affaiblissement des corrélations transversales de crédit a offert aux fonds d’arbitrage obligataire de plus importantes opportunités en termes de valeur relative. L’alpha produit par les stratégies de crédit a été atténué par une contribution bêta défavorable.

On peut noter une grande dispersion parmi les fonds CTA en août. Ils été en hausse de près de + 1 % avant la dernière semaine du mois dernier.

Avec leurs positions acheteuses sur le marché obligataire et le dollar et leurs positions vendeuses à découvert sur les matières premières, ils ont été bien couverts contre les divers risques, en particulier le ralentissement de la croissance mondiale, la lenteur de la normalisation de la Fed et les effets d’entraînement chinois sur les pays émergents et les ressources naturelles. Durant la dernière semaine du mois d’août, la majorité des fonds est restée raisonnablement résilient. Cependant, certains poids lourds de la catégorie ont été malmenés par leurs positions acheteuses sur les actions et le dollar. Les CTA utilisant des modèles à court terme ont surperformé grâce à un repositionnement plus rapide de leur portefeuille. Nous observons que, dans l’ensemble, les modèles à long terme ont réduit leur exposition nette sur les actions, passant d’environ 30 % à moins de 10 % au cours de cette semaine.

Les performances ont été hétérogènes au sein des fonds Global Macro, avec des pertes pour les mastodontes. Jusqu’à la dernière semaine du mois d’août la stratégie a bien résisté, avec un rendement légèrement positif.

Bien que prudemment exposé aux actifs risqués, leur couverture a eu peu d’efficacité au cours de la correction boursière. Ils ont été essentiellement affectés par leurs positions acheteuses en actions et en dollar, compte tenu de leurs coussins relativement limités sur des obligations ou d’autres valeurs refuges. Toutefois, les pertes réalisées par les fonds les plus importants ont caché une image plus hétérogène et favorable de leur catégorie. Après la phase de correction, les fonds Global Macro Lyxor avaient en moyenne une exposition nette longue de 10 % sur les actions (contre 15 % début août), plus de la moitié correspondant à des positions en Europe. Ces fonds continuent à se positionner sur les marchés de matières premières par le biais d’opérations en valeur relative. Globalement, ils restent acheteurs sur le dollar, en particulier contre l’euro et la livre sterling.

« Au-delà d’un possible rallye à court terme, nous nous attendons à des rendements modérés et plus risqués pour les classes d’actifs traditionnels. Ainsi, nous continuons à renforcer notre concentration sur les approches de valeur relative mis en place par les hedge funds » explique Jean-Marc Stenger, responsable des investissements alternatifs chez Lyxor AM.

Lyxor Research , Septembre 2015

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés