Workelo, le spécialiste de l’Onboarding et de l’Offboarding, lève 1.1 million d’euros pour accélérer son développement

Workelo propose une solution Saas boostée à l’IA qui accompagne les managers et les RH en les aidant à gommer toutes les frictions opérationnelles liées à l’arrivée, la mutation ou le départ d’un collaborateur en entreprise (administratif, matériel, formation, rencontre, feedback…), pour lui proposer une expérience réussie et engageante.

Après avoir conquis près de 50 leaders d’industrie en quelques mois d’activités dont EDF, Saint Gobain ou IKKS, Workelo annonce une 1ère levée d’1.1 million d’euros réalisée auprès d’experts RH (Holnest, Patrick Bertrand - ex-Cegid et David Bizer - ex-Google) et d’entrepreneurs à succès (Patrice Thiry et Fabienne Retif).

Workelo, la plateforme qui prend en charge de l’onboarding à l’offboarding

1 salarié sur 5 envisage de quitter l’entreprise dès le premier jour, 1 cadre sur 3 a déjà démissionné à cause d’une mauvaise intégration pour un coût moyen de 7000 euros, près de 74% des départs ne sont pas complets [1]… Une mauvaise gestion de toutes ces mobilités et pour tous les types de collaborateurs (salariés, consultants ou freelances) coûte très cher aux entreprises.

Face à ce constat, Alexandre Grenier (ex-associé chez MakeMeReach acquis par Perion) et Mathieu Cochet (polytechnicien, ex-Bain&co) ont décidé de créer Workelo en 2017, une plateforme, boostée à l’intelligence artificielle, qui aide les managers et les RH à prendre des décisions et à accompagner opérationnellement toutes les mobilités de leurs collaborateurs : preboarding, onboarding, crossboarding et offboarding.

La plateforme permet d’automatiser plus de 150 tâches chronophages, de la gestion de documents administratifs à la préparation du matériel, en passant par les formations à suivre ou les réunions à planifier. Grâce à la pluralité et la grande simplicité de mise en place de ses fonctionnalités, la startup offre une vision d’ensemble claire, permettant aux managers et RH de suivre efficacement chaque avancée, de se décharger des tâches répétitives d’intégration pour assurer une meilleure progression et un épanouissement des collaborateurs.

La technologie, priorité de Workelo en 2019

Grâce à la richesse de sa solution et son déploiement réussi chez des dizaines de clients en quelques mois, Workelo a su convaincre des experts RH comme Holnest (structure d’investissement de la famille Aulas, ex-Cegid), Patrick Bertrand ou encore le 1er RH de Google Europe, David Bizer ; ainsi que des entrepreneurs à succès comme le spécialiste du modèle Saas Patrice Thiry (ProwebCE acquis par Edenred) ou Fabienne Retif (SeLoger, BilletReduc).

Avec cette levée d’1.1 million d’euros, la startup souhaite étoffer son pôle R&D afin de poursuivre le développement de son offre et de son intelligence artificielle dans le but de conserver son avance technologique. Cet investissement va également lui permettre d’agrandir ses équipes commerciales pour accompagner davantage de clients afin d’asseoir sa place de leader sur ce marché en forte croissance.

Patrick Bertrand et Alexandre Aulas, dirigeants d’Holnest, déclarent : « Nous sommes très heureux de participer à cette levée de fonds d’amorçage de Workelo dont la mission répond à une préoccupation majeure des entreprises. Workelo accompagne les DRH, mais aussi les managers opérationnels, dans le processus d’intégration des collaborateurs, collaboratrices, freelances. L’Onboarding constitue, en effet, un maillon essentiel de la gestion des ressources humaines internes et externes. Bien intégrer, c’est plus d’efficacité opérationnelle immédiate et un acte majeur dans le processus de fidélisation. Aujourd’hui, les entreprises sont démunies pour automatiser ce processus. Workelo répond donc à un vrai besoin qui n’est pas encore bien adressé. Un projet, c’est aussi une équipe fondatrice (Alexandre et Mathieu) et les nombreux clients qui font déjà confiance à Workelo dont l’offre très complète a été lancée récemment sur le marché ».

« Ce premier tour de table va nous permettre d’accélérer notre développement. Nous pensons que l’Intelligence Artificielle a le pouvoir d’aider opérationnellement le manager au quotidien, cela commence par la mise en place des processus d’intégration et ensuite de mobilité d’un salarié, jusqu’à son départ. Nous n’avons pas vocation à remplacer les équipes RH par cette plateforme, mais plutôt à les décharger de leurs contraintes pour qu’elles puissent se recentrer sur leur cœur de métier : l’humain. La plateforme sera également de plus en plus gamifiée et mobile pour les collaborateurs. Nous avons pris le parti d’être entouré par des experts RH et des entrepreneurs pour cette levée, ce qui est un vrai plus pour notre développement. D’ici début 2020, nous comptons doubler notre volume d’utilisateurs et tripler nos revenus afin de nous positionner comme leader sur notre secteur », confient les deux fondateurs de Workelo.

Next Finance , 27 juin

Notes

[1] Sources Deloitte 2017, Cadre Emploi 2019, Workelo 2018.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés