›  Opinion 

Une étroite relation entre les cours de bourse et les bénéfices d’entreprises

Beaucoup de facteurs de court terme viennent instinctivement à l’esprit, pour expliquer les performances boursières. Toutefois, à long terme, les prix des actions dépendent surtout de l’évolution des bénéfices d’entreprises.

À long terme, les performances boursières suivent de près les résultats d’entreprises.

Beaucoup de facteurs de court terme viennent instinctivement à l’esprit, pour expliquer les performances boursières. Toutefois, à long terme, les prix des actions dépendent surtout de l’évolution des bénéfices d’entreprises. Notre graphique de la semaine compare ainsi l’indice S&P 500 aux résultats après impôt des sociétés américaines issus du rapport « Flow of Fund » de la Réserve fédérale. Ce rapport s’appuie sur des données reflétant l’économie globale en éliminant les profits conjoncturels, par exemple liés aux rachats d’actions.

Selon cette statistique, les bénéfices des sociétés ont augmenté de 7,53% par an depuis 1946. Les prix des actions du S&P 500 ont quant à eux augmenté de 7,44% sur la même période. Il s’agit d’un mouvement synchrone sur les sept dernières décennies.

Pour les années et décennies à venir, nous pensons que la croissance des bénéfices restera la principale variable expliquant les performances boursières. Il ne faut toutefois pas considérer que les taux de croissance passés se maintiendront à ce niveau à l’avenir. Le taux de croissance des bénéfices d’entreprises a en effet dépassé le taux de croissance du PIB américain d’environ un point de pourcentage par an depuis la Deuxième Guerre mondiale. Il est peu probable que cela puisse durer indéfiniment.

Stefan Kreuzkamp , 22 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés