Tink acquiert l’espagnol Eurobits Technologies

La plateforme d’open banking Tink poursuit son expansion en Europe avec l’acquisition d’Eurobits Technologies (Eurobits) – un des leaders de l’agrégation de comptes, qui sert plus de 50 banques et Fintech parmi lesquelles BBVA, Santander, Sabadell, ou la Banque Postale en France.

La plateforme d’open banking Tink poursuit son expansion en Europe avec l’acquisition d’Eurobits Technologies (Eurobits) – un des leaders de l’agrégation de comptes, qui sert plus de 50 banques et Fintech parmi lesquelles BBVA, Santander, Sabadell, ou la Banque Postale en France. Cette acquisition renforce le périmètre de Tink en matière de connectivité bancaire et sa position en Europe du Sud. Désormais, la plateforme d’open banking couvre 17 marchés.

L’acquisition d’Eurobits s’intègre dans la stratégie de croissance organique de Tink pour améliorer sa plateforme, augmenter sa connectivité et élargir son offre de produits. Cette opération s’appuie sur la levée de fonds de 90 M€ réalisée en janvier 2020 et permet à Tink d’accroître sa connectivité avec les banques et les institutions financières dans 17 marchés, principalement en Europe et en Amérique Latine. Eurobits apporte un large portefeuille de clients internationaux dans le secteur de la banque et des fintech, notamment BBVA, Santander, Bankia, Sabadell, Fintonic, Telefonica, la Banque Nationale de Grèce et La Banque Postale (France). Eurobits travaille pour certaines des plus grandes institutions financières d’Europe, et fournit des informations sur les comptes bancaires à ses clients banques, fintech et opérateurs de paiement.

Créé en 2004 et basé à Madrid, l’agrégateur est réputé pour ses partenariats solides avec de nombreuses banques et fintechs espagnoles de premier rang. Eurobits est opérationnel sur 11 marchés et traite plus de 50 millions de demandes d’agrégation de comptes chaque mois.

Au-delà du marché européen, Eurobits sert également des clients au Mexique, au Chili, en Colombie, en Argentine et au Pérou.

Les 54 collaborateurs d’Eurobits rejoindront l’équipe de Tink.

Arturo Gonzalez Mac Dowell, PDG d’Eurobits, déclare : "Tink est sans conteste l’une des entreprises d’open banking les plus innovantes. Unir nos forces pour élargir sa couverture en Europe et en Amérique Latine représente une opportunité unique, non seulement pour nos deux entreprises, mais aussi pour l’industrie dans son ensemble. Nous sommes ravis de nous associer avec Tink pour créer un leader européen encore plus fort dans l’open banking".

Daniel Kjellén, co-fondateur et PDG de Tink, poursuit : "Nous sommes profondément impressionnés par l’équipe d’Eurobits, ce qu’elle a construit et par sa position très forte en Europe du Sud. Cette acquisition représente une nouvelle étape de notre stratégie d’investissement permanent dans notre plateforme paneuropéenne d’open banking, désormais opérationnelle dans 17 marchés. Non seulement notre offre en matière de connectivité s’élargit, mais les clients d’Eurobits peuvent désormais bénéficier de nos services d’initiation de paiement et d’accès aux données. Nous avons hâte de nous associer à Eurobits pour améliorer la connectivité et la technologie d’open banking au service des banques, des Fintech et des start-ups européennes".

Tink acquiert Eurobits pour 15,5 M€. L’acquisition est soumise à l’approbation des autorités nationales compétentes.

La technologie et la connectivité de Tink alimentent déjà plusieurs des plus grandes banques et sociétés de technologie financière du monde, parmi lesquelles PayPal, Klarna, NatWest, ABN AMRO et BNP Paribas. La plateforme d’open banking est également utilisée par plus de 5 000 développeurs. Fondée en 2012 et basée à Stockholm, Tink sert actuellement ses clients à partir de ses bureaux locaux à Londres, Paris, Helsinki, Amsterdam, Varsovie, Madrid, Copenhague, Milan, Oslo et Lisbonne.

Next Finance , 31 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés