Osmia lève des fonds pour ses abeilles

La société Osmia, qui souhaite augmenter encore ses efforts en Recherche & Développement, étendre sa solution à de nouvelles cultures, a décidé d’ouvrir son capital aux français par le biais d’une levée de fonds de 500 000€.

La pollinisation est un processus essentiel pour la reproduction des végétaux. Sans pollinisation, de nombreuses plantes ne survivraient pas. Les insectes pollinisateurs, et parmi eux les abeilles, jouent un rôle fondamental dans le bon déroulement de ce processus.

En Europe, en Amérique du Nord et partout dans le monde les abeilles sont en danger. En cause, l’agriculture intensive, une diminution de la résistance des abeilles à des parasites et à des maladies, et bien sûr l’utilisation massive des pesticides.

Créée par Franck Mariambourg et Thibaut Dancette, la startup Osmia développe des solutions innovantes visant à augmenter les rendements et la qualité́ des productions agricoles. La société, spécialisée dans l’élevage d’insectes pollinisateurs, s’appuie sur une sous-famille des abeilles, présente à l’état naturel, les osmies ; des abeilles un peu particulières puisqu’elles ne produisent pas de miel, ne vivent pas en société dans des ruches et ne se multiplient pas au travers d’une reine ; mais des abeilles qui sont d’incomparables pollinisatrices.

Osmia propose ses services notamment à la filière de l’arboriculture fruitière (pomme, poire, prune, cerise, abricot, amande, …).

Une volonté de la part d’Osmia d’impacter positivement et naturellement le rendement des cultures, tout en contribuant à sauvegarder l’avenir de la planète !

L’ABEILLE EST DANS LE PRÉ

Osmia sélectionne et élève les insectes les mieux adaptés à chaque culture. Avant la période des floraisons, la société installe sur les parcelles agricoles des habitats adaptés : un abri composé d’un « nichoir » et d’un emplacement pour déposer le moment venu les boîtes contenant les insectes. Dès l’apparition des premières fleurs, les insectes sont apportés sur la parcelle en quantité nécessaire, et libérés. Les abeilles se reproduisent durant 6 à 8 semaine, et ce faisant, pollinisent les parcelles. Les œufs déposés dans les nichoirs éclosent et donnent des larves, qui tissent autour d’elles-mêmes un cocon de soie, se transforment progressivement en abeilles et entrent en hibernation. Ces cocons sont ensuite récupérés par les équipes d’Osmia et conservées au froid jusqu’à la saison suivante.

Les solutions sont commercialisées sous forme d’un service clé en main à l’hectare. Les résultats sont au rendez-vous, les agriculteurs qui participent au programme obtiennent plus de fruits, plus gros, plus beaux et sans baisse des qualités nutritives et gustatives. Pour l’agriculteur, cela se traduit par un retour sur investissement immédiat.

LES SUCCÈS

La société, qui s’est développée sur le site de l’Agropôle d’Agen, commercialise déjà ses services dans tout le sud de la France. Elle souhaite augmenter encore ses efforts en Recherche & Développement, étendre sa solution à de nouvelles cultures, telles que les petits fruits ou les semences et ouvrir son réseau de distribution au reste de la France et à l’Europe.

Pour ce faire, ses fondateurs ont décidé d’ouvrir leur capital aux français par le biais d’une levée de fonds de 500 000€. L’entreprise inaugure ainsi le label “Impact” de la plateforme d’investissement Sowefund où chacun peut investir dans ce projet innovant pendant encore quelques semaines.

Next Finance , 19 avril

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés