›  News 

Money Monitor Lyxor I Juin 2021 : un premier semestre record

Les actions mondiales ont terminé le premier semestre sur un bon pied, soutenues par la reprise économique et la poursuite de la rotation en faveur des secteurs cycliques. Les actions européennes ont signé l’une de leurs meilleures performances pour un premier semestre...

Les actions mondiales ont terminé le premier semestre sur un bon pied, soutenues par la reprise économique et la poursuite de la rotation en faveur des secteurs cycliques. Les actions européennes ont signé l’une de leurs meilleures performances pour un premier semestre, tandis que le S&P 500 a progressé pour le cinquième trimestre consécutif.

Les ETF européens ont enregistré une collecte de 92,5 milliards d’euros au premier semestre 2021, les flux depuis le début de l’année dépassant de loin ceux des années précédentes. Les ETF ont récolté 14,3 milliards d’euros en juin 2021, 12,1 milliards d’euros allant aux actions et 2,1 milliards d’euros aux obligations. Les ETF actions ont généré des flux positifs (12,1 milliards d’euros) en juin, pour le 13e mois consécutif, avec une bonne répartition entre les différentes régions, signe d’un optimisme généralisé parmi les investisseurs.

Les ETF ESG ont poursuivi sur leur belle lancée, avec une collecte nette de 4,6 milliards d’euros. Leur dynamique reste donc solide, mais s’est quelque peu essoufflée par rapport au premier trimestre. Les ETF Smart Beta ont attiré 1,8 milliard d’euros, les investisseurs continuant de privilégier les expositions « value ».

Le point sur les classes d’actifs :

  • Les fonds et ETF obligataires ont recueilli 22 milliards d’euros de nouveaux actifs nets au total (19,8 milliards d’euros pour les fonds ouverts et 2,1 milliards d’euros pour les ETF).
  • Les fonds et ETF actions ont quant à eux enregistré une collecte nette de 35,6 milliards d’euros (23,5 milliards d’euros pour les fonds ouverts et 12,1 milliards d’euros pour les ETF).

Gros plan du mois : Secteurs

Les investisseurs se sont rués sur les expositions thématiques axées sur la technologie et le numérique en 2020, reconnaissant l’impact profond de la crise sanitaire sur notre quotidien. Les cours des valeurs de croissance (technologie) ont ainsi atteint des sommets.

Dans le même temps, des secteurs mis à mal comme l’énergie et la finance ont regagné les faveurs des investisseurs au quatrième trimestre 2020. Ces deux secteurs ont récolté pas moins de 15,3 milliards d’euros par le biais des ETF européens l’année dernière, sans pour autant freiner outre mesure les flux à destination de la technologie. Les secteurs « value » ont bénéficié d’un mouvement de rotation en faveur des expositions plus sensibles à la reprise économique ainsi qu’à la hausse des rendements obligataires, qui a tendance à pénaliser les secteurs de croissance tels que la technologie ou la santé.

La collecte des expositions « value » a cependant marqué le pas ces derniers mois, ce qui indique peut-être un point d’inflexion. De nombreux investisseurs remettent en question les valorisations tendues des actions dans le sillage du vif rebond des marchés au cours de l’année écoulée, ainsi que les stratégies de sortie des banques centrales à mesure que l’activité économique se normalise. Il sera intéressant de voir si la période estivale sera synonyme de plus grande volatilité sur le marché des actions ou permettra au contraire aux investisseurs de profiter d’une pause bien méritée après 18 mois pour le moins effrénés.

Vincent Denoiseux , 19 juillet

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés