Maze, le premier outil d’analyse quantitative pour les prototypes digitaux, annonce une première levée de 350 000 £ auprès de Partech et de Seedcamp.

La startup Maze, basée à Londres, a récolté 350 000 £ lors d’un tour de table mené par deux fonds d’investissement leaders du seed en Europe, Partech (San Francisco, Paris, Berlin, Dakar) et Seedcamp (Londres).

  • Maze lance le premier outil d’analyse quantitative pour prototypes d’interfaces, en partenariat avec InVision & Marvel, leaders du marché du prototypage digital.
  • La startup basée à Londres a levé 350 000 £ (400 000 €) auprès de Partech et Seedcamp.

Maze est la première startup à rendre possible des tests quantitatifs au cours de la phase de design d’interfaces utilisateurs, afin de fournir aux designers des KPIs qui leur étaient jusqu’à présent hors de portée. Avec ce concept, Maze entend en effet changer fondamentalement la façon dont les produits numériques sont conçus, en permettant aux designers et aux équipes produits d’itérer rapidement et efficacement jusqu’à ce que leur design soit validé par des retours utilisateurs.

Maze est le fruit de l’amitié et de la collaboration de longue date entre ses cofondateurs Jonathan Widawski, ancien responsable UX chez BAM, et Thomas Mary, ancien lead développeur et architecte web. L’idée leur est venue alors qu’ils travaillaient sur leur précédent projet : "Nous avions un prototype détaillé du produit et 1 500 utilisateurs sur notre liste d’attente désireux de l’essayer. Nous avons cherché des solutions pour envoyer facilement le prototype à nos testeurs, mais nous n’avons trouvé que des outils d’enregistrement vidéo : nous n’avions ni le temps ni les ressources pour passer 500 heures à regarder des sessions de testing pour comprendre où notre design avait besoin d’être amélioré. C’est ce qui nous a poussé à créer Maze : une approche axée sur les données pour la validation du design".

Thomas Mary, ajoute : "Le processus de conception actuel crée beaucoup de frustration pour les équipes produits. Les développeurs finissent par re-développer des fonctionnalités au lieu d’en implémenter de nouvelles, simplement parce que le design fourni initialement ne fonctionne pas. Il en résulte une boucle d’itération longue et extrêmement coûteuse qui pourrait être facilement résolue par une validation en amont des interfaces.".

L’équipe s’est déjà associée à InVision et Marvel, les deux leaders mondiaux du prototypage, et s’intégreront à d’autres acteurs au fur et à mesure que l’entreprise grandit. Maze compte déjà plus de 2 000 utilisateurs, dont des designers d’entreprises technologiques de renom (Uber, eBay, IBM, Microsoft, Mastercard...), des agences numériques (Digitas, Multiplica, HikerCompany) et même des designers freelance qui ne disposaient pas du budget pour financer des solutions de test utilisateur jusqu’alors.

En ce qui concerne la vision, Jonathan Widawski la définit ainsi : "Chez Maze, nous pensons que les solutions de test utilisateur ne sont pas en adéquation avec la manière lean et agile de concevoir des produits aujourd’hui, et nous sommes convaincus que notre outil aidera à résoudre ce problème. Nous voulons rendre les tests utilisateurs et la recherche utilisateur simplifiées et abordables pour les designers, leur donnant enfin une voix lorsqu’il s’agit de données".

Boris Golden - en charge de l’investissement pour Partech - explique son coup de coeur : "La vision de Maze est totalement inévitable. Après tant d’années d’évangélisation sur l’importance de réduire la boucle de feedback (notamment via le mouvement ’lean startup’), il est étonnant que personne n’ait déjà lancé ce que Maze fait ! L’introduction d’une approche quantitative et axée sur les données dans le monde du design a le potentiel de créer énormément de valeur, mais aussi d’éviter à la plupart des designers, product managers et développeurs d’avancer à tâtons et de gaspiller de l’énergie quotidiennement ! Et au-delà du potentiel de leur vision, nous avons été vraiment séduits par l’équipe de Maze, qui a le talent nécessaire pour réussir ce pari ambitieux !".

De son côté, Devin Hunt, Venture Partner pour Seedcamp, le fonds d’amorçage européen basé à Londres, qui a soutenu plus de 260 start-ups au cours des 10 dernières années, y compris des licornes européennes comme Revolut, Transferwise et UiPath, commente : "Maze a transformé les tests utilisateurs, l’un des aspects les plus laborieux de la conception de produits, en une expérience simple, rapide et quantifiable. Une fois que vous l’utilisez, vous ne pouvez plus vous passer de Maze dans votre boîte à outils de design. J’ai hâte de voir l’impact que Maze aura sur la profession de designers. Nous sommes ravis d’accueillir Maze dans la Seedcamp Nation."

Next Finance , 18 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés