›  News 

Mata Capital porte à 350 millions d’euros les encours de sa stratégie commerce

Quatre ans après son lancement, le fonds MCF Retail High Income, dédié à l’immobilier de commerce, dépasse le seuil de 350 millions d’euros d’actifs gérés. Il témoigne des réelles opportunités qu’offre actuellement le commerce, un actif aujourd’hui délaissé par bon nombre d’investisseurs.

Lancé en novembre 2015, ce véhicule positionné sur une stratégie « core+ » gère 76 actifs loués à 131 locataires, et génère un loyer total de 20,5 millions d’euros, avec un taux d’occupation proche de 99%.

Cet été, MCF Retail High Income a étoffé son portefeuille d’actifs en faisant l’acquisition de deux magasins Monoprix, leaders pour l’enseigne (top 8 et top 4 du réseau de l’enseigne), situés à Saint-Germain-en Laye (78) et à La Garenne-Colombes (92) dans le cadre d’un co-investissement avec un investisseur institutionnel. L’opération a été réalisée auprès de Mercialys, la foncière cotée du groupe Casino, sur la base d’une valorisation proche de 100 millions d’euros.

La stratégie d’investissement « core+ » du fonds MCF Retail High Income se concentre sur des actifs de commerce de proximité situés au cœur des grandes aires urbaines françaises ou touristiques, dont la densité urbaine favorise la valorisation des actifs sur le long-terme. Dans le cadre de cette stratégie, Mata Capital adopte une approche extrêmement sélective et opportuniste en privilégiant les emplacements n°1 et les valeurs locatives inférieures au marché. Mata Capital privilégie également certains secteurs d’activité comme l’alimentaire, la restauration, le discount ou le sport au détriment du secteur du textile qui subit une forte concurrence des acteurs de l’e-commerce.

Depuis 4 ans, le fonds MCF Retail High Income a généré une performance nette de plus de 10% par an pour ses investisseurs (assureurs-vie, mutuelles, caisses de retraite, SCPI et banques) avec une distribution supérieure à 6%. Cette performance est notamment rendue possible grâce à un travail d’asset management très dynamique (redéveloppement de sites, déplafonnement des loyers, changement d’enseignes…) permettant d’augmenter sensiblement les valeurs locatives du patrimoine, et ce dans le cadre d’une forte relation partenariale avec les enseignes.

Délaissé par les investisseurs, l’immobilier de commerce offre actuellement des valorisations très attractives et un potentiel de rendement plus conséquent que par le passé. « Nous avons toujours eu une forte conviction sur l’immobilier de commerce », explique Laurent Delautre, directeur de la stratégie d’investissement commerce de Mata Capital. « En raison de l’absence de nombreux investisseurs sur ce marché, le volume des transactions sur cette classe d’actifs a fortement baissé et nous bénéficions donc de valorisations intéressantes. Si certains emplacements de commerce éprouvent de grandes difficultés, à l’inverse, les très bons emplacements avec des enseignes performantes sont moins chers qu’il y a quelques années. Nous sommes convaincus que l’immobilier de commerce reste aujourd’hui sous-valorisé par rapport à l’immobilier de bureau alors que ce segment de marché recèle de nombreuses opportunités d’investissement. »

Next Finance , 7 novembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés