›  Opinion 

Les actions offrent-elles une compensation suffisante des risques ?

Le graphique d’aujourd’hui est de Morgan Stanley, montrant la prime de risque des actions (le rendement excédentaire attendu des actions par rapport aux bons du Trésor à court terme) et la volatilité réalisée pour le S&P 500.

La prime de risque sur les actions a tendance à augmenter lorsque la volatilité augmente et vice versa. Actuellement, l’écart entre les deux est inférieur à la moyenne, ce qui suggère une compensation un peu plus faible pour supporter le risque sur actions. Je voudrais toutefois souligner que la volatilité reste assez élevée à l’approche des élections américaines et de la hausse mondiale des cas de Covid-19.

Des facteurs tels qu’un résultat clair et incontesté des élections, un nouvel accord de relance américain et/ou une percée dans la recherche d’un vaccin Covid-19 permettent de réduire la volatilité. Cela rendrait la prime de risque sur les actions plus attrayante.

Jeroen Blokland , 29 octobre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés