›  News 

Le programme Green Credit Continuum lancé par Amundi et la Banque Européenne d’Investissement réalise une première clôture à 253 millions d’euros

Le programme, qui représente une innovation pour la finance durable en Europe, vise à contribuer au déploiement des nouveaux financements nécessaires pour répondre aux engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Quelques jours avant l’adoption par le Conseil Européen du projet de Green Deal présenté par la Commission Européenne, Amundi et la Banque européenne d’investissement (BEI) annoncent que le premier millésime du programme Green Credit Continuum a atteint 253 millions d’euros à la fin novembre 2019, suite à son lancement en juillet de cette année.

Le programme, qui représente une innovation pour la finance durable en Europe, vise à contribuer au déploiement des nouveaux financements nécessaires pour répondre aux engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique. Amundi et la BEI ont lancé ensemble le partenariat, afin de financer les objectifs environnementaux européens, de promouvoir le développement de nouveaux instruments de marché et de faciliter l’accès au marché d’entreprises et de projets verts de plus petite taille, tout en offrant des rendements attractifs aux investisseurs.

À travers ce programme, Amundi et la BEI espèrent améliorer le marché de la dette verte au-delà des obligations vertes existantes, et soutenir des projets verts de petite envergure ainsi que le financement de PME vertes. L’engagement initial de la BEI est de 60 millions d’euros.

Le Green Credit Continuum s’est révélé d’un grand intérêt pour les investisseurs des secteurs public et privé. Le Fonds a attiré des engagements initiaux de fonds de pension, de compagnies d’assurance, d’institutions bancaires et d’institutions d’investissement public basées dans trois pays (Danemark, France et Luxembourg).

Le premier des trois millésimes prévus du programme réunit des investisseurs institutionnels engagés dans le développement de marchés de capitaux verts, afin de soutenir la transition énergétique européenne. Ils comprennent la Caisse des Dépôts, la Caisse Centrale de Réassurance et le régime de protection sociale Agrica, ainsi que le fonds de pension danois Lærernes.

Le Groupe Crédit Agricole est également un investisseur central du projet, à travers 10 de ses banques régionales [1].

Le premier millésime investira dans ces segments verts naissants et contribuera à ouvrir le marché. Les millésimes suivants offriront à d’autres investisseurs une nouvelle possibilité de rejoindre ce programme innovant.

La période d’investissement du premier millésime commencera en décembre. Amundi ambitionne ensuite de lancer un deuxième millésime, dès que les fonds initialement levés auront été déployés et investis. L’objectif final est de déployer 1 milliard d’euros par le biais de ce programme.

Afin de maximiser l’impact du programme et de promouvoir le développement du marché du crédit vert, Amundi met en place un Réseau de transactions vertes composé d’institutions financières et d’émetteurs de premier plan pour originer les transactions et les projets. En parallèle, un comité scientifique composé d’experts de la finance verte est en train d’être créé afin de définir et de promouvoir, pour les marchés visés, des lignes directrices écologiques conformes aux meilleures pratiques internationales ainsi qu’à la législation issue du plan d’actions de la Commission européenne.

Ambroise Fayolle, vice-président de BEI, déclare :« La BEI est l’un des fers de lance de la promotion de la finance verte. Elle a émis la première obligation verte en 2007, accroît son financement climatique d’année en année et ne cesse de renforcer sa politique climatique. Malgré les progrès réalisés sur de nombreux aspects, des déficits de financement subsistent, notamment en Europe. Nous nous félicitons de nous associer à Amundi dans le cadre de ce programme, qui permettra de combler ces déficits. »

Yves Perrier, directeur général d’Amundi, ajoute :« Ce programme suscite un enthousiasme exceptionnel chez les investisseurs institutionnels, qui reconnaissent l’importance de la transition énergétique et qui désirent diversifier leurs sources de rendement dans un environnement de faible niveau des taux d’intérêt. En s’appuyant sur nos capacités d’investissement dans la dette européenne, notre engagement ESG ainsi que sur la présence et les capacités uniques de la BEI en Europe et dans le secteur de la finance climatique, le Green Credit Continuum constitue un partenariat public-privé qui entend atteindre les objectifs environnementaux ambitieux, mais essentiels, de l’Europe. »

Olivier Mareuse, directeur des gestions d’actifs de la Caisse des Dépots commente : « La CDC se réjouit de collaborer à cette initiative qui est parfaitement en cohérence avec sa stratégie d’investissement dans les green bonds et ses engagements climat ; ce programme renforcera le développement du marché des green bonds au-delà des obligations « investment grade », notamment sur le high yield et le non coté. »

Next Finance , Décembre 2019

Notes

[1] CRCA Alpes Provence, CRCA Aquitaine, CRCA Charente Maritime Deux-Sèvres, CRCA Morbihan, CRCA Ille-et-Vilaine, CRCA Centre Ouest, CRCA Martinique-Guyane, CRCA Touraine Poitou, CRCA Loire Haute Loire, CRCA Provence Côte d’Azur

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés