Le Groupe Amarenco accélère et ouvre son capital à IDIA Capital Investissement (Groupe Credit Agricole) qui devient son premier actionnaire institutionnel

Avec cette opération réalisée de manière complètement dématérialisée, IDIA Capital Investissement – via son fonds CA Transitions dédié aux transitions énergétique, agricole et agroalimentaire – devient le premier actionnaire institutionnel du groupe Amarenco.

Le groupe Amarenco a réalisé la première étape de sa levée de fonds propres dont l’objectif s’élève à 50 millions d’euros d’ici fin 2020. IDIA Capital Investissement, accompagné de trois autres sociétés de capital investissement du groupe Crédit Agricole (Sofilaro, Grand Sud-Ouest Capital et Nord-Midi Pyrénées Développement), ont pris une participation de 15 millions d’euros au capital d’Amarenco. En complément, le groupe prévoit la mise en place d’une ligne de financement en fonds propres (equity line) de 100 millions d’euros pour concrétiser son plan de croissances externes.

Avec cette opération réalisée de manière complètement dématérialisée, IDIA Capital Investissement – via son fonds CA Transitions dédié aux transitions énergétique, agricole et agroalimentaire – devient le premier actionnaire institutionnel du groupe Amarenco.

Le groupe a été créé en 2013 par une équipe franco-irlandaise de dirigeants du secteur de l’énergie partageant une conviction commune : le solaire dominera un jour la production d’électricité mondiale, notamment grâce aux technologies de stockage d’énergie. Amarenco a d’ailleurs remporté 90 MWh - soit le plus gros projet de stockage en Europe - lors du dernier appel d’offre français de stockage long terme [1].

Depuis son siège social irlandais et son siège opérationnel basé dans le Sud-Ouest de la France, Amarenco accélère aujourd’hui le déploiement de ses activités à l’international, et plus particulièrement au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique [2]. Avec des bureaux et des équipes locales situés à Mascate (Oman) et Singapour, le groupe s’est constitué un portefeuille de projets en cours de développement et d’acquisition supérieur à 2.5 GW.

Outre l’expansion à l’international, cette levée de fonds significative va permettre à Amarenco de financer la consolidation de sa position de leader sur les marchés européens, notamment en France et en Irlande. Au-delà de sa stratégie de croissance organique sur les segments agricoles, industriels, et des collectivités publiques, Amarenco compte également renforcer son activité de rachat d’actifs et d’acquisitions stratégiques dans toutes les régions où le groupe opère ses activités.

Concomitamment à cette opération, Amarenco réalise une transaction stratégique : le rachat des parts de Macquarie Capital dans leur joint-venture commune détenant un portefeuille de projets solaires en développement en Irlande. Le groupe devient ainsi l’unique actionnaire de ce portefeuille dont une partie sera déposée aux prochains appels d’offres attendus autour de l’été en Irlande. Amarenco est également sur le point de finaliser le rachat d’un producteur indépendant solaire localisé dans le grand Sud-Est français.

L’entreprise emploie aujourd’hui plus de 130 salariés dans le monde et envisage de recruter une vingtaine de collaborateurs supplémentaires d’ici la fin d’année, en particulier dans les fonctions stratégiques de développement, de M&A et de financement de projets.

Alain Desvigne, Président du groupe Amarenco, déclare : « La bataille sanitaire que nous menons fait prendre conscience à l’Humanité qu’elle n’est jamais prête et se retrouve toujours dans l’impasse du dernier moment quant à l’organisation et la mobilisation. La guerre climatique, dont l’enjeu est de préserver la vie de toutes les espèces, n’attend pas. Il est vital que les capitaux institutionnels continuent à affluer de manière significative pour la financer. Les moyens choisis par Amarenco et le groupe Crédit Agricole sont des solutions permettant de décarboner l’économie mondiale en investissant à la fois dans la transition énergétique et la transition agricole. L’ensemble du groupe Amarenco se joint à moi pour célébrer cette première étape importante, en particulier mes co-fondateurs John Mullins, Olivier Carré et Nick Howard, nos actionnaires financiers historiques, ainsi que nos employés qui ont tous contribué à la réussite de cette opération structurante pour l’avenir de notre société. Enfin, l’ensemble des membres du board du groupe Amarenco, à savoir Fiona O’Driscoll, James Murphy, mes cofondateurs et moi-même, sommes très heureux d’accueillir Maud Minoustchin comme nouveau membre du board ».

Pour Maud Minoustchin, Directrice de participations Transition Energétique chez IDIA Capital Investissement : « La stratégie de croissance du groupe Amarenco qui consiste à passer d’un modèle de développeur à un modèle de producteur indépendant correspond parfaitement à la philosophie d’investissement du fonds CA Transitions. Par ailleurs, CA Transitions innove en structurant les premières obligations convertibles responsables dont le rendement est directement indexé sur l’atteinte par la société de trois objectifs environnementaux, sanitaires et sociaux : la promotion de l’agrivoltaïsme, le désamiantage de toitures agricoles, et l’implication des citoyens via le recours au financement participatif. Nous sommes particulièrement fiers de ce partenariat avec Amarenco qui promeut ainsi une finance plus responsable au service de la transition écologique des territoires ».

Next Finance , 28 avril

Notes

[1] 1

[2] 2

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés