›  News 

La dernière étude d’Amundi et du Groupe RH&M confirme l’appétence des ETI pour les dispositifs d’épargne salariale et retraite

Amundi, n°1 de l’épargne salariale et retraite en France avec plus de 58,5 milliards d’euros d’encours gérés révèle, en partenariat avec le Groupe RH&M, le baromètre 2018 consacré à la politique de rémunération et d’avantages sociaux des ETI.

Amundi, n°1 de l’épargne salariale et retraite en France avec plus de 58,5 milliards d’euros d’encours gérés révèle, en partenariat avec le Groupe RH&M (spécialisé dans la formation en ressources humaines et management), le baromètre 2018 consacré à la politique de rémunération et d’avantages sociaux des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI).

Réalisée avec le concours d’Audirep, cette nouvelle étude montre que les dispositifs d’épargne salariale et retraite sont au coeur des politiques de ressources humaines de pratiquement toutes les ETI interrogées (97% contre 88% en 2017) ; la fidélisation des salariés et l’attractivité des talents sont les principales motivations de leur mise en place. Concernant la retraite d’entreprise, le PERCO (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif) est le dispositif le plus proposé. L’enquête souligne également la place prépondérante du digital au sein des ETI interrogées.

97% des ETI proposent plus de 4 dispositifs d’Epargne Salariale & Retraite, leviers de motivation de leurs salariés

Si seuls les accords de participation sont obligatoires dans les entreprises de plus de 50 salariés, 97% des ETI (contre 88% en 2017) proposent en moyenne 4,3 dispositifs d’épargne salariale avec en tête le Plan d’Epargne Entreprise (PEE), puis la participation, l’intéressement et le PERCO (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif). Les raisons de leur mise en place restent, comme en 2017, la motivation (pour 37% des ETI interrogées) et la fidélisation des collaborateurs (36%), puis l’attractivité des talents (16%) et le renfort de l’image de leur entreprise (pour 11% contre 3% en 2017).

Plus de 8 ETI interrogées sur 10 axent leur communication RH sous un angle digital

83% des ETI (contre 65% en 2017) priorisent la communication digitale dans leur politique de rémunération et d’avantages sociaux, principalement pour moderniser leurs pratiques managériales (pour 83% des ETI), puis pour développer la culture d’entreprise (55%), favoriser le partage d’expérience (53%) ou encore attirer les jeunes talents (47%). Le développement du digital passe avant tout par un intranet dédié RH (pour 81% des ETI contre 63% en 2017), des formations e-learning (71%) et la fourniture d’outils nomades aux salariés comme le téléphone, tablette, ordinateur portable (70% contre 54% en 2017). 94% des ETI interrogées communiquent au moins une fois par an sur l’ensemble des dispositifs d’épargne salariale et retraite via l’intranet de l’entreprise (pour 62% d’entre elles), emails (62%) ou des réunions d’informations. Notons que la brochure interne n’est seulement plébiscitée que par 27% des ETI (contre 45% en 2017). Enfin, si en moyenne les ETI proposent entre 5 et 6 fonds dans leur PEE ou PERCO, moins de la moitié (42%) communiquent sur la gestion financière de ces dispositifs auprès des salariés, jugeant le sujet trop technique.

Le PERCO, dispositif retraite proposé par 66% des ETI interrogées (contre 49% en 2017)

S’agissant de retraite, le PERCO reste le dispositif le plus présent au sein des ETI interrogées. Les mesures sur l’affectation par défaut dans la gestion pilotée du PERCO, la possibilité de transférer 10 jours de congés payés dans le PERCO ou l’affectation par défaut de l’intéressement, incitent la mise en place prochaine d’un PERCO pour 10% des ETI. Notons que 51% des ETI interrogées proposent des entretiens dédiés à la retraite pour les futurs retraités.

Enfin, l’actionnariat salarié, très répandu au sein des grandes entreprises, est actuellement proposé dans près d’un tiers des ETI interrogées (27%) ; 3% comptent en proposer d’ailleurs prochainement. Principalement établi pour fidéliser (selon 39% des ETI), motiver et renforcer la culture d’entreprise auprès des salariés, l’absence de ce dispositif dans certaines entreprises s’explique par son inadéquation à la politique de rémunération choisie ou au type d’entreprise qui ne se prête pas à l’actionnariat salarié.

« Ce nouveau baromètre révèle que les ETI partagent de plus en plus le profit avec leurs salariés puisque la quasi-totalité d’entre elles propose plusieurs dispositifs d’épargne salariale indique Xavier Collot, Directeur Epargne Salariale et Retraite d’Amundi. Le PERCO est le dispositif retraite le plus souvent proposé : deux tiers des ETI le proposent à leurs salariés. La Loi Pacte sera un accélérateur du développement de l’épargne salariale dans les ETI et les PME ».

Next Finance , 11 février

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés