La Banque européenne d’investissement soutient M-Files à hauteur de 27 millions d’EUR

M-Files se servira de ce financement pour soutenir son développement à l’international, étendre son réseau de partenaires et accélérer ses activités de R&D (Recherche et développement) en Europe.

L’entreprise va agrandir ses bureaux en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie et aux États-Unis, et renforcer ses investissements dans sa plateforme intelligente de gestion de contenus.

Ce prêt bénéficie de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques, l’un des piliers de l’initiative fructueuse qu’est le plan Juncker [1].

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord de financement de 27 millions d’EUR avec M-Files, un éditeur de logiciels basé à Tampere en Finlande. Ce prêt a pu se concrétiser grâce au Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe lancé par le Groupe BEI et la Commission européenne pour dynamiser la compétitivité de l’économie européenne. Cette opération constitue l’engagement le plus important de la BEI dans le secteur informatique finlandais depuis des années. Grâce à ces fonds, M-Files, qui bénéficie d’une croissance rapide, va continuer à révolutionner la manière dont les organisations gèrent et utilisent les informations, en la rendant plus intelligente, intuitive et pertinente.

Alexander Stubb, vice-président de la BEI chargé des activités de prêt de la Banque en Europe du Nord, déclare : « La quantité de données que les organisations doivent traiter quotidiennement explose depuis quelque temps maintenant et les systèmes utilisés pour gérer et traiter ces données ne suivent pas toujours. M-Files est déjà très bien positionnée sur le marché, mais nous sommes convaincus qu’elle a le potentiel de changer en profondeur la manière dont, à l’avenir, les entreprises tireront parti de l’information. M-Files peut ainsi, se projeter encore plus loin dans ses ambitions. Nous sommes heureux de soutenir cette évolution ».

Et Miika Mäkitalo, PDG de M-Files, d’ajouter : « Pour être compétitives et pour réussir à l’avenir, les entreprises auront besoin d’une nouvelle manière de penser ; l’ancienne approche consistant à stocker toutes les données dans un seul système central ne fonctionne plus. M-Files adopte une approche complètement différente, en s’appuyant sur l’intelligence artificielle pour organiser les données en fonction de leur nature et de leur sujet, indépendamment de leur lieu de stockage. Cette méthode permet d’unifier les informations à l’échelle de l’organisation, tout en les contextualisant. Elles sont ainsi immédiatement disponibles en cas de besoin. Cette manière de procéder se caractérise par son dynamisme et sa personnalisation, alors que l’ancienne méthode était statique, verticale et fondée sur une approche uniforme. C’est ce que nous appelons la gestion intelligente de l’information et cela va révolutionner la manière dont le monde gère les informations ».

Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne chargé de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, s’est exprimé en ces termes : « Je suis heureux que le Fonds européen pour les investissements stratégiques soutienne le développement international de M‑Files et ses activités de R&D. M-Files est un exemple formidable du type d’entreprise innovante à croissance rapide que nous souhaitons soutenir en Europe. Cet accord devrait logiquement inspirer d’autres entreprises des secteurs du numérique et de l’intelligence artificielle. Je me réjouis aussi que cet investissement soutienne directement la création de nombreux emplois, qui est un objectif central du Plan d’investissement ».

Les clients de M-Files comprennent à la fois des PME et TPE ainsi que des grandes entreprises dans divers secteurs et sur différents marchés comme l’industrie manufacturière, les services professionnels, la finance, l’ingénierie, la construction, l’énergie et les sciences de la vie. Une récente étude [2] a montré qu’il y a une hausse des demandes concernant les nouvelles approches en matière de gestion de l’information ; le marché des plateformes de services de contenu ayant enregistré une croissance de près de 12 % l’année dernière. Sur la même période, M-Files a crû de quasiment 40 %, traduisant une expansion rapide de sa part de marché, dans un marché déjà très concurrentiel et en pleine croissance. Le financement de la BEI permettra à M-Files non seulement de mieux répondre aux besoins de sa clientèle, mais aussi d’accélérer sa croissance déjà rapide, et ainsi créer de nouveaux emplois spécialisés en Europe et dans le reste du monde.

Next Finance , 23 juillet

Notes

[1] [Le plan Juncker a été lance en septembre 2015 avec l’objectif de soutenir le développement de l’industrie en Europe.

[2] Rapport Gartner intitulé « Market Share : Enterprise Application Software, Worldwide, 2017 », https://www.gartner.com/document/3877070.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés