›  Mobilité 

JP Morgan parviendra t-elle à retenir les meilleurs de Bear Stearns ?

Depuis le rachat de Bear Stearns par JP Morgan, seuls cinq membres du top management de la banque défunte ont pour l’instant rejoint JP Morgan Chase...

Plusieurs des cadres du Prime Brokerage, activité phare de Bear Stearns sont courtisés par les banques concurrentes, notamment Morgan Stanley et Goldman Sachs.

Confrontée à la difficulté de l’intégration des cadres de Bear Stearns, JP Morgan a dû proposer des bonus conséquents pour s’attirer les bonnes grâces des vedettes de Bear Stearns, quelques semaines seulement après avoir relevé son offre d’achat sur sa cible, en partie pour satisfaire les salariés du groupe qui détenaient en action plus du tiers du capital de la banque.

Selon un mémo interne émis par Steve Black et Bill Winters qui dirigent la branche banque d’investissement de JP Morgan Chase, les opérations d’intégration commencent à se mettre en place et JP Morgan a réussi à intégrer cinq membres du top management de Bear Stearns dans sa branche banque d’investissement.

Jeff Mayer, ex-membre du comité exécutif de Bear et ancien co-responsable du Fixed income a été nommé vice chairman de JP Morgan Investment Bank avec un focus sur les risques mondiaux. Craig Olander, l’autre ancien co-responsable du Fixed income chez Bear a également été nommé vice chairman avec un focus sur les clients mondiaux.

Mike Nierenberg, qui occupait le poste de responsable taux et changes sur le monde (co-head global rates and foreign exchange) a été nommé co-responsable des actions pour le monde (global securitized products) en compagnie de Bill King, qui occupait déjà ce poste, mais seul, chez JP Morgan. Jeff Urwin, qui occupait le poste de co-responsable de l’investment banking chez Bear s’occupera de « l’investement banking coverage » dans la zone Amériques.

Peter Cheresia qui s’occupait des opérations relatives à la technologie occupera le même poste avec en plus la responsabilité des opérations immobilières.

Les rôles de l’ex-PDG de Bear Alan Schwartz, et de Sam Molinaro, l’ex-directeur financier, n’ont pas encore été précisés. Mais selon les médias américains, Alan Schwartz préférerait gérer le dossier des 14000 employés de Bear Stearns passés sous la bannière JP Morgan (Plus de 7000 d’entre eux pourraient perdre leur job) avant de s’occuper de son propre sort. Il pourrait se voir proposer un grand poste, et le rôle qu’on le verrait jouer est celui de « dealmaker » de très haut niveau, capable de générer des affaires avec de très gros clients (il conseille actuellement Microsoft dans son OPA avec Yahoo).

Paul Monthe , Mai 2008

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Mobilité Carmignac annonce la nomination de David Older en tant que gérant de Carmignac Investissement, et co-gérant de Carmignac Patrimoine aux côtés d’Edouard Carmignac et de Rose Ouahba

David Older, initialement recruté pour son expertise globale sur les secteurs des technologies, des télécoms et des médias, a rejoint Carmignac en 2015 en tant que gérant actions senior et a été nommé Responsable de l’équipe actions début (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés