Happydemics réalise une nouvelle levée de fonds pour démocratiser l’accès aux études de marché

- Happydemics, créé en 2015, annonce avoir réalisé une nouvelle levée de fonds de 1,2 million d’euros et compte sur le soutien d’investisseurs majeurs, tels que Cédric Siré, cofondateur de Webedia, Antoine Le Conte, CEO de Cheerz, ou encore Kima Ventures, le fonds d’investissement créé par Xavier Niel.

Happydemics veut ancrer les études dans le quotidien des marques

Une première levée de fonds de 2 millions d’euros réalisée en 2017 avait permis à Happydemics d’apporter simplicité, rapidité et transparence au marché des études. Cette nouvelle opération sera l’occasion de franchir un cap supplémentaire, celui de la démocratisation des études de marché.

« Aujourd’hui, vous ne pouvez plus vous passer de l’opinion des gens si vous souhaitez exister. Nous sommes là pour en démocratiser l’accès, et l’entrée de ces nouveaux investisseurs venus du BtoC accompagne cette direction que nous souhaitons donner au marché des études. Nous adressons aussi bien des clients habitués des instituts d’études traditionnels que des challengers ou PME qui ne disposent pas des mêmes moyens financiers. » déclare Tarek Ouagguini, CEO de Happydemics.

Grâce à sa technologie de recueil de l’opinion des consommateurs et à ses produits d’études plug&play (post-test, pré-test, baromètre de notoriété, test de produits), Happydemics rend les études accessibles à toutes les marques, quelles que soient leurs budgets. Si cette plateforme singulière dans l’univers cloisonné des études a séduit ces nouveaux investisseurs, c’est parce que Happydemics transforme un service traditionnellement long et coûteux en une série de produits automatisés et accessibles.

Une nouvelle levée qui permettra à Happydemics de concrétiser son ambition

« Happydemics est la société que nous attendions pour connaître notre taux de notoriété en temps réel, après une campagne publicitaire à la TV. Nous avons abandonné les études coûteuses et leurs panels opaques. La technologie ici utilisée est l’avenir du sondage. Data-centric, transparent et rapide », affirme Antoine Le Conte, CEO de l’entreprise d’impression en ligne Cheerz.

La confiance de ces investisseurs, entrepreneurs avérés, confirme le business model de Happydemics et lui permet de se donner les moyens de concrétiser son ambition. La start-up devrait ainsi présenter au marché un abonnement novateur courant octobre 2018.

Next Finance , 8 octobre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés