›  News 

HSBC Global Asset Management et l’IFC lèvent 474 millions de dollars pour lutter contre le changement climatique dans les marchés émergents

HSBC Global Asset Management et l’IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, ont annoncé aujourd’hui le troisième closing du fonds HSBC Real Economy Green Investment Opportunity GEM Bond Fund (REGIO) [1].

Ce sont ainsi 474 millions de dollars de nouveaux financements qui ont été levés pour soutenir les investissements en faveur de la lutte contre les risques climatiques dans les marchés émergents, en dépit de la crise actuelle.

Les pays émergents sont frappés par certaines des pires conséquences du changement climatique et beaucoup d’entre eux ne sont pas suffisamment équipés pour y faire face. Le fonds REGIO a été conçu pour attirer les investissements dans ces économies, afin de permettre leur transition énergétique et les aider à limiter les effets du changement climatique.

Premier fonds d’obligations vertes centré sur les émetteurs de l’économie réelle des marchés émergents, le fonds REGIO utilisera des capitaux publics et privés pour renforcer la capacité des économies émergentes à faire face au changement climatique.

HSBC et l’IFC se sont engagées à verser chacune 75 millions de dollars au fonds en tant qu’investisseurs principaux. Sept investisseurs privés ont dès à présent rejoint HSBC et l’IFC, et d’autres devraient s’engager dans le courant de l’année.

Selon Noel Quinn, Directeur général du groupe HSBC : « Chez HSBC, cela fait longtemps que nous savons faire le lien entre les marchés et les opportunités, et nous sommes conscients du fait que la croissance économique doit être durable sur le long terme. Les investisseurs veulent davantage d’opportunités d’investissement socialement et écologiquement responsables et les fonds tels que REGIO leur permettent d’atteindre leurs objectifs en matière de développement durable. »

Pour Philippe Le Houérou, CEO de l’IFC : « Le succès de cette levée de fonds est la preuve que les investisseurs restent engagés dans la lutte contre le changement climatique, même en cette période de pandémie mondiale. L’IFC est fière de contribuer à l’adaptation des marchés financiers à la finance climatique grâce à l’émission et à l’investissement dans des obligations vertes et à la définition de normes de marché. Des solutions innovantes comme ce fonds permettent de créer des actions concrètes sur le terrain à un moment critique. »

Par le biais de ses investissements, REGIO va à la fois favoriser les flux de financement pour le climat [2] au niveau mondial et créer des débouchés viables pour le développement de projets respectueux du climat. Le fonds offre aux investisseurs institutionnels mondiaux la possibilité d’avoir un véritable impact et de générer en même temps des performances durables.

Le fonds investira dans un large panel de zones géographiques et d’entreprises de l’économie réelle grâce à un portefeuille diversifié d’obligations vertes et durables.

Selon Nicolas Moreau, CEO de HSBC Global Asset Management : « Nous sommes à un tournant décisif en matière de changement climatique et il est impératif d’investir dans l’économie réelle des marchés émergents pour réussir la transition mondiale vers une économie bas-carbone. Des fonds tels que REGIO prouvent que nous pouvons avoir un impact sur l’économie réelle des marchés qui sont les plus menacés. Réaliser un closing de cette ampleur dans l’environnement actuel prouve l’importance que les investisseurs institutionnels accordent à l’investissement d’impact dans les marchés émergents. Nous reconnaissons le rôle que nous pouvons jouer auprès de nos clients pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs durables et de soutien des ODD. Nous espérons que le concept d’investissement à impact écologique qui sous-tend le fonds REGIO et son engagement en faveur du développement durable seront repris par l’ensemble de l’industrie. »

Le fonds REGIO s’appuie sur les Green Impact Investment Guidelines de HSBC Global Asset Management. Ces lignes directrices définissent le cadre des stratégies de l’entreprise en matière d’impact écologique pour les différentes classes d’actifs, ce qui inclut les projets et activités éligibles. Ce cadre vise à préciser aux émetteurs obligataires potentiels les critères d’éligibilité que l’entreprise appliquera lors de la sélection des obligations vertes pour le fonds REGIO. Ce cadre est conforme aux ODD, ainsi qu’à leurs finalités et à leurs indicateurs, et contribue directement au financement des objectifs de l’accord de Paris sur le climat.

Pour soutenir l’offre d’obligations vertes émises par des emprunteurs de l’économie réelle, les activités d’investissement du fonds REGIO seront également accompagnées d’un mécanisme d’assistance technique géré par IFC.

Next Finance , 25 mai

Notes

[1] Le fonds REGIO vise à permettre aux investisseurs d’aligner leurs objectifs de rendement financier et d’impact écologique sur l’économie réelle des pays émergents dans le respect de l’Accord de Paris sur le climat et des ODD (Objectifs de Développement Durable).

[2] Financement qui vise à réduire les émissions de CO2, développer les puits de carbone, diminuer la vulnérabilité des systèmes écologiques et humains, accroître la résilience aux effets négatifs du changement climatique tels que définis par l’UNFCCC (United Nations Framew ork Convention on Climate Change) / Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés