Graphcore lève 222 millions de dollars dans un tour de table en série E

Mené par le Conseil du régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et complété par des fonds gérés par Fidelity International et Schroders pour ce qui est des nouveaux investisseurs, avec le soutien d’investisseurs historiques.

Ces investissements permettront de poursuivre le développement à l’international et d’accélérer le développement des futurs IPU.

Graphcore – inventeur de l’unité de traitement de l’intelligence (Intelligence Processing Unit, IPU), qui est un nouveau type de microprocesseur spécifiquement conçu pour soutenir des charges de travail liées à l’intelligence artificielle – a annoncé aujourd’hui avoir levé 222 millions de dollars dans un tour de table en série E, portant ainsi la valorisation de la société à 2,77 milliards de dollars. Les nouveaux investissements viendront consolider le développement continu de la société à l’international, et accélérer la recherche-développement sur le silicium, les systèmes et les logiciels des futurs IPU.

Le Conseil du régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (RREO) a mené le tour de table avec la participation de fonds gérés par Fidelity International et Schroders, ainsi que des investisseurs historiques de Graphcore, notamment Baillie Gifford et Draper Esprit. Ces investissements portent le total des fonds levés par Graphcore à plus de 710 millions de dollars, la société s’attendant à disposer de plus de 440 millions de dollars de liquidités à l’issue de la clôture pour soutenir sa croissance à venir.

PDG et co-fondateur de Graphcore, Nigel Toon a déclaré : « Obtenir l’appui d’un investisseur institutionnel aussi reconnu en dit long sur la façon dont les marchés considèrent désormais Graphcore. Cette marque de confiance, nous la devons au savoir-faire dont nous avons fait preuve dans la mise au point de nos produits et de nos activités. Nous avons en effet créé une technologie qui surpasse de loin les processeurs conventionnels et notamment les unités de traitement graphique (GPU), ainsi qu’un ensemble performant d’outils logiciels conçus pour les besoins des développeurs d’intelligence artificielle (IA) ; nous avons également lancé une offensive commerciale à l’international qui positionne nos produits sur les marchés. »

Les nouveaux investisseurs nous font bénéficier de leur riche expérience des technologies de rupture et de leur soutien aux entreprises en expansion, réaffirmant par ailleurs l’importance des opportunités commerciales dont Graphcore cherche à se saisir en misant sur la puissance de calcul IA dans les centres de données, ainsi que la maturité de la gamme de produits de la société.

« Le marché des processeurs IA spécialisés devrait prendre de l’ampleur dans les prochaines années du fait des grandes tendances en informatique que sont le cloud, la 5G et l’adoption généralisée de l’IA, et nous sommes convaincus que Graphcore est en passe de devenir un leader dans ce domaine », a déclaré Olivia Steedman, directrice supérieure de la plateforme d’innovation de RREO (Teachers’ Innovation Platform, TIP). « TIP cherche à investir dans des entreprises comme Graphcore, axées sur la technologie et à la pointe de l’innovation dans leur secteur. Nous sommes ravis de ce partenariat avec Nigel et sa solide équipe de direction pour soutenir la croissance continue et le développement des produits de la société. »

Les produits IPU Mk2 de la société sont immédiatement disponibles dans le monde entier.

Le IPU-M2000 est un blade (ensemble de tiroirs empilables) 1U de centre de données, bâti autour de quatre processeurs Colossus GC200 IPU de Graphcore et capable de fournir une puissance de calcul IA de un pétaflop. Pour nombre de tâches d’apprentissage et d’inférence AI, les systèmes IPU surpassent nettement les systèmes avec GPU les plus récents.

L’IPU-POD64 de Graphcore, dédié aux déploiements à grande échelle, permet de faire fonctionner de très grands modèles sur 64 processeurs IPU en parallèle, ou de partager la même ressource informatique entre de multiples utilisateurs et tâches. Pour les calculs exaflopiques, jusqu’à 64 000 IPU peuvent être reliés dans des configurations IPU-POD.

Orrick, Herrington & Sutcliffe LLP a apporté son expertise juridique à Graphcore.

Next Finance , 8 janvier

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés