Freeland le « One stop shop » de l’indépendant fait l’acquisition de la start-up Heek : le groupe élargit ainsi son offre avec des services digitaux de pointe !

Le groupe Freeland, leader dans les services aux indépendants en France, annonce le rachat de Heek, première start-up française digitale de création de sites web via la technologie de chatbot.

Face à une transformation digitale devenue prioritaire pour les indépendants, le groupe Freeland offre désormais un service web à cette population qui compte de plus en plus dans le paysage économique français. La communauté Freeland dispose désormais d’une solution digitale de haut niveau.

Les Freelanders font leur révolution digitale

En France, nous comptons 2,8 millions de travailleurs indépendants. Cette forme de travail est en plein essor et à horizon 2030, le travail indépendant devrait être plus répandu qu’aujourd’hui. Freeland a souhaité permettre à ces indépendants d’accroître leur visibilité sur internet et de présenter facilement leur activité en disposant d’une vitrine web sur mesure. Avec l’acquisition de Heek, le Groupe propose la solution la plus performante du marché.

Les indépendants prennent de plus en plus conscience que leur croissance ne peut se faire sans une présence on-line. Leur transformation digitale est devenue capitale pour leur développement et l’atteinte de leurs objectifs financiers.

« Avec l’acquisition de Heek nous apportons aux indépendants un service qui est un levier de développement incontournable … celui du web ! Nous leur permettons de pouvoir créer leur site internet et gérer leurs réseaux sociaux en faisant appel aux technologies les plus performantes à un prix défiant toute concurrence. Nous confirmons notre engagement : transformer le parcours du combattant des indépendants en parcours de croissance ! » déclare Patrick Levy Waitz, Président de Freeland.

Combler la fracture numérique des indépendants

Bien souvent, les indépendants sont confrontés à un problème de visibilité par manque de temps, de compétences et de moyens, et ne peuvent investir dans une présence digitale. La start-up parisienne Heek s’est attaquée dès sa création à la fracture numérique des indépendants en créant un robot doté d’intelligence artificielle qui crée et gère la présence en ligne des indépendants. Avec son éditeur assisté par un robot, Heek propose une solution facile et rapide.

« Être entrepreneur ou indépendant aujourd’hui est un véritable parcours du combattant. Heek et Freeland étaient en discussion depuis un certain temps pour nouer un partenariat d’ampleur, puis dans une logique de complémentarité, l’acquisition de Heek par Freeland est apparue comme une évidence. Cela permet à l’outil développé par Heek de toucher un vivier d’indépendants impressionnant, et aux indépendants bénéficiant déjà des services et outils proposés par le Groupe Freeland, le leader sur cette cible, de bénéficier de services digitaux à la pointe de la technologie. » explique, Nicolas Fayon, CEO de Heek.

Next Finance , 26 octobre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés