›  Opinion 

Embellie sur les marchés financiers, tirée par l’espoir d’une modération du resserrement monétaire global.

Les taux 10 ans retombent autour de 4% aux Etats-Unis, 2.1% en Allemagne et 2.6% en France. Les marchés actions progressent d’environ 3%. Aux Etats-Unis, les petites valeurs surperforment et les grandes capitalisations affichent des évolutions disparates en lien avec les résultats trimestriels...

La synthèse de la semaine du 24 au 28 octobre :

Les taux 10 ans retombent autour de 4% aux Etats-Unis, 2.1% en Allemagne et 2.6% en France. Les marchés actions progressent d’environ 3%. Aux Etats-Unis, les petites valeurs surperforment et les grandes capitalisations affichent des évolutions disparates en lien avec les résultats trimestriels. En zone euro, les valeurs technologiques stagnent alors que celles du secteur de l’énergie et des services surperforment.

La BCE relève les taux de 75 points de base (pb), comme attendu, et annonce une moindre rémunération des dépôts pour inciter les banques à retirer des réserves et éviter que l’excès de liquidité n’entrave la transmission du durcissement monétaire à l’économie. Le ton de la BCE parait un peu plus accommodant alors que l’inflation accélère en octobre et que des doutes s’installent sur le long terme.

La banque du Japon maintient sa politique expansionniste. Elle revoit en hausse la projection sur l’inflation à 2.9% sur l’année à fin mars mais entrevoit une baisse à 1.6% l’année suivante. Le 21 octobre, elle serait de nouveau intervenue pour enrayer la chute du yen.

La conjoncture reste toujours mitigée aux Etats-Unis. La croissance du PIB au 3e trimestre surprend, portée par une forte contribution des exportations. La consommation et l’investissement résistent mais le recul des commandes d’équipement est de mauvais augure. Les faibles inscriptions au chômage suggèrent un marché du travail tendu.

Jeanne Asseraf-Bitton , Novembre 2022

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Chine : le pays le plus radical dans la lutte contre le changement climatique ?

Avec plus d’efforts à déployer et moins de temps à sa disposition, la Chine pourrait s’imposer comme l’un des leaders mondiaux de la lutte contre le changement climatique. L’analyse d’Anastasia Petraki, Responsable de la recherche en politiques chez (...)

© Next Finance 2006 - 2023 - Tous droits réservés