Elaia et Bpifrance entrent au capital d’iBanFirst à hauteur de 21 millions d’euros

iBanFirst, acteur international des services financiers offrant des solutions au-delà des frontières bancaires, poursuit son développement avec le soutien des fonds de capital-risque Elaia et Bpifrance, via son fonds de capital croissance Large Venture.

Ce tour de table de série C porte à 46 millions d’euros le financement par capital-risque de la fintech française depuis sa création en 2013.

iBanFirst, acteur international des services financiers offrant des solutions au-delà des frontières bancaires, poursuit son développement avec le soutien des fonds de capital-risque Elaia et Bpifrance, via son fonds de capital croissance Large Venture. Ces derniers rejoignent Xaviel Niel, investisseur présent depuis octobre 2016, ainsi que Serena et Breega, à ses côtés depuis octobre 2018. Malgré le contexte incertain, le projet d’iBanFirst a emporté l’adhésion de ces investisseurs de premier plan.

Cette levée s’inscrit dans le cadre d’une transformation profonde des services de paiement pour les PME et ETI. Les dirigeants et directeurs financiers de ces entreprises expriment des besoins en matière de rapidité, de transparence, d’expertise et de sécurité, auxquels les banques historiques ne peuvent pas répondre, faute de technologie et service client adaptés.

« La digitalisation de l’économie traditionnelle est non seulement en cours mais a très fortement été accélérée par la crise sanitaire actuelle. Le secteur fintech B2B va être un des grands gagnants de cette crise et notamment le paiement international, dont le gros du marché reste dans les mains des acteurs historiques off-line dont la qualité de service et le coût d’opération sont de plus en plus remis en question. » remarque Xavier Lazarus, Managing Partner chez Elaia. « C’est pourquoi nous sommes fiers et heureux d’accompagner iBanFirst dans son étape d’expansion internationale et dans l’établissement d’une plateforme digitale paneuropéenne leader du paiement B2B et du change. La détermination de l’équipe dirigeante, la qualité de la plateforme technologique et des process financiers, ainsi que les impressionnants résultats de la société, y compris durant le confinement, sont les preuves éclatantes que nous avons ici une opportunité historique pour participer à l’éclosion d’un grand champion à Paris. »

Depuis sa précédente levée de fonds, iBanFirst a connu une croissance spectaculaire et considérablement développé son empreinte en Europe, avec l’acquisition de deux concurrents fin 2019, NBWM aux Pays-Bas et Forexfix en Allemagne. Le volume de paiements traités a pratiquement triplé, avec une croissance annuelle qui s’inscrivait à 180 % en mars 2020, engendrant une croissance du chiffre d’affaires également à trois chiffres. Pour accompagner cette croissance, les effectifs d’iBanFirst sont passés de 16 employés à 180 entre 2016 et 2020.

iBanFirst dispose de sa propre infrastructure (core banking), lui conférant une position de leader des paiements B2B et un avantage compétitif sur sa feuille de route technologique, sur laquelle figure le lancement prochain d’un payment tracker, de services liés à l’agrégation d’informations bancaires (PSIC) et au financement import. Dans le contexte actuel, où le risque de défaut des entreprises s’accroit, le payment tracker (outil de suivi des paiements), qui améliore la qualité de service et la sécurité et renforce la confiance mutuelle entre clients et fournisseurs, trouve une résonnance particulière.

«  Je suis ravi qu’Elaia et Bpifrance aient accepté de venir renforcer notre “pool” d’investisseurs historiques et très fier qu’iBanFirst rejoigne leur portefeuille de champions de la tech en hypercroissance. Elaia et Bpifrance, notamment par l’intermédiaire de son fonds Large Venture, sont deux acteurs français majeurs dont la capacité à accompagner les entrepreneurs et à soutenir les sociétés dans lesquelles ils investissent n’est plus à démontrer.  » a déclaré Pierre-Antoine Dusoulier, CEO et fondateur d’iBanFirst. «  C’est une étape décisive pour atteindre notre pleine maturité et poursuivre notre ambition de devenir la plateforme de référence pour les services financiers multidevises des entreprises. Nous élargirons ainsi notre offre à destination des PME et ETI, en mettant plus que jamais la technologie au service de l’expérience utilisateur. Nous proposerons des transactions toujours plus simples, sécurisées et transparentes, au sein d’un réseau de confiance afin d’accompagner les entreprises dans leur développement international.  »

« Bpifrance travaille au quotidien avec les PME et ETI françaises auxquelles s’adresse le service d’iBanFirst et nous sommes totalement convaincus de la nécessité pour ces dernières de gérer plus facilement leurs problématiques de change et leurs paiements internationaux, en particulier dans cette période complexe et dans les mois qui viennent, où elles devront reprendre ou accélérer leurs échanges commerciaux avec un maximum de confort et de flexibilité. Nous sommes donc très heureux de participer à cette nouvelle étape du développement d’iBanFirst et d’accompagner l’équipe dirigeante dans son projet de croissance, au service de la digitalisation de ces PME et ETI, et sommes convaincus qu’iBanFirst deviendra rapidement un champion international au même titre qu’un grand nombre des sociétés que nous accompagnons via notre fonds Large Venture » ajoute Damien Launoy, du fonds Large Venture de Bpifrance.

Next Finance , 15 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés