EKIM lève 2.2 millions d’euros avec les fonds Partech et Daphni

Avec cette levée de fonds et la technologie développée, EKIM lance le développement commercial d’une nouvelle solution de restauration rapide au potentiel mondial.

La food robolution est en marche.

EKIM, la start-up française de Food Tech, créée fin 2013, fait sa première levée de fonds institutionnelle de 2.2 millions d’euros avec les fonds d’investissements Partech et daphni. À cette occasion, Jérôme Taf- ani, CEO de Quick et Burger King France, rejoint le Comité Stratégique d’EKIM. Imaginée par deux jeunes ingénieurs français, Sébastien Roverso et Cyrill Hamon et dirigée par Philippe Goldman, ex l’Oréalien, EKIM entend révolutionner la food tech mondiale et annonce la création du premier point de restauration 100% autonome avec des robots pizzaïolos cuisinant devant le client !

La start up a pour objectif de lancer un concept clé en main inédit de restauration rapide de qualité (« tech good food ») à l’ambition mondiale qui sera développée en franchise ou licence courant 2019 après un pilote en France en fin d’année 2018 – sous le nom PAZZI.

Le projet PAZZI : La Food robolution made in France !

PAZZI qui sera commercialisé par EKIM est un concept de restauration rapide “tech good food” clé en main proposant de la pizza (et des boissons, desserts et salades). Plusieurs formats seront disponibles en franchise ou licence à partir de 2019 : mode assis, à emporter, food court ou drive-in à terme. Grâce à la technologie (robots, applications et analyse de données), le modèle développé par EKIM permet de lutter contre la « junk food », et de proposer aux clients une expérience de restauration enrichie : meilleure qualité des ingrédients, temps de service optimal, ultra personnalisation et divertissement garanti, le « show cooking ». 100% autonome, de la commande à sa réception, les robots ne nécessitent aucune intervention humaine. Par ailleurs, il s’agit du premier point de restauration contrôlable à distance.

L’expérience PAZZI : le « show cooking » et + de 500 000 combinaisons de recettes disponibles, à toutes heures

PAZZI, c’est la possibilité de créer et personnaliser sa pizza à l’infini. Plus de 500 000 combinaisons de recettes disponibles, à toute heure. C’est un suivi optimal et visible de l’élaboration de la pizza par les clients avec une promesse de temps garantie pour la première fois en restauration. C’est aussi une expérience visuelle unique :le « show cooking ». Les clients peuvent voir les robots préparer leur commande avec des mouvements développés avec élégance. Enfin, c’est la possibilité d’ouverture 24h/7j et une rapidité d’exécution toutes les 30 secondes, permettant à PAZZI d’être une solution de restauration optimale en lieux de flux (gares, aéroports, grands boulevards, centres commerciaux, grands magasins ou campus).

Le chef Thierry Graffagnino, 3 fois champion du monde de la pizza, collabore depuis 2017 au projet et signe la pâte et les recettes des pizzas.

La pâte, fraîche, est faite localement et cuite sur pierre. Les ingrédients, de très grande qualité, viennent d’Italie et de France : de la farine de blé des MOULINS FAMILIAUX, des légumes bio, des fromages AOP, du jambon clean label BBC, et des poissons issus de la pêche durable.

Pour Philippe Goldman, CEO d’EKIM, “Cose da pazzi“, signifie « c’est complètement fou » en italien. C’est la première phrase que j’ai prononcée en découvrant le projet durant l’été 2016. PAZZI est un défi technologique immense : réduction sur 45m2 du processus de fabrication totale d’une pizza (commande, préparation, cuisson et livraison), personnalisation de chaque commande, ajout de la dimension show cooking et à un coût d’investissement raisonnable. Tels sont les défis affrontés durant les quatre années de recherche et développement. Mais ce projet n’aurait pas de sens si nous n’y avions pas associé la recherche d’ingrédients de la plus haute qualité. L’objectif est de conquérir non seulement le marché mondial de la restauration rapide de plus de 900 milliards d’€ (source Xerfi), de changer les mauvaises habitudes alimentaires, enjeu de santé publique mondial, mais aussi de s’étendre à la restauration collective. La food robolution est en marche. “Sono pazzi questi francesi !“

Selon Pierre-Eric Leibovici et Paul Bazin de Daphni « dans un environnement de la foodtech essentiellement marqué par des innovations autour des services de livraison et du paiement, EKIM révolutionne le marché de la préparation en restauration et réinvente l’expérience client sur le lieu de vente. La société profite de l’excellence française dans le domaine de la robotique de services et a réussi à développer une plateforme technologique complexe inégalable. Le projet est par essence global et devrait pouvoir s’étendre rapidement à l’international. C’est un projet singulier par la rupture qu’il propose, et nous sommes heureux d’accompagner l’équipe extraordinaire d’EKIM en tant que partenaire financier. »

Pour Romain Lavault, general partner de Partech « la rencontre avec l’équipe d’EKIM fut un coup de cœur pour toute l’équipe Partech. Il est très rare de disrupter à la fois l’équation économique et la qualité d’un produit déjà présent partout dans le monde. Ce que réalise ce futur fleuron de la Food Tech française est incroyable : offrir un service plus rapide, plus flexible, plus connecté et plus économique tout en augmentant la qualité et le choix grâce à de nouvelles recettes et des ingrédients de premier choix. Les discussions en vue du prochain tour de financement prévu fin d’année ont déjà commencé. »

Next Finance , 23 mai

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés