›  News 

BlackRock lance un « tableau de bord » du risque géopolitique

Ce nouvel outil surveille et évalue les événements qui peuvent affecter les marchés à l’échelle mondiale, et surtout est un outil d’aide à la décision pour les gérants dans leur choix d’investissements.

Le nouvel indicateur de risques géopolitiques de BlackRock (BGRI) donne la possibilité aux clients et gérants d’examiner ces risques et de développer des stratégies d’investissement efficaces, en mettant en évidence les dix principaux risques géopolitiques et leur impact potentiel pour les marchés. Il combine l’analyse de BlackRock et ses connaissances fines sur la géopolitique avec des indicateurs exclusifs qui mesurent l’attention du marché porté sur chacun des risques identifiés.

Le tableau de bord combine également des analyses d’experts et des analyses quantitatives au sujet de chacun de ces principaux risques et surtout tend à analyser l’impact du risque dans la valorisation.

A titre d’exemple, vous trouverez ci-joint le rapport du BGRI pour le mois de Mai 2018 dont les principaux risques géopolitiques sont synthétisés en première page (contexte politique en Italie , tensions au Moyen-Orient, tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, sanctions américaines contre les entreprises faisant du business en Iran, relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, etc.).

Comment le BGRI fonctionne-t-il ?

L’indicateur de risques géopolitiques BlackRock (BGRI) évalue l’influence des risques géopolitiques sur le marché à travers l’analyse des articles publiés dans les médias et de l’actualité sur Twitter. Le BGRI tient compte de la fréquence des articles et des tweets avec des mots clés liés à la géopolitique, de la tonalité des publication (positive ou négative) et attribue un indice à chaque thématique identifiée. Plus le score de cet indice est élevé, plus les analystes financiers et les médias font référence à un risque géopolitique.

Pour le top 10 des risques géopolitiques identifiés, le BlackRock Investment Institute propose une description de la situation, un rappel du contexte, ainsi que les actualités récentes et les facteurs crisogènes.

Il s’agit également de suivre leurs évolutions au cours du temps à travers le BGRI. De plus, les actifs spécifiquement sensibles aux risques géopolitiques identifiés sont analysés à travers les évolutions du BRGI.

Next Finance , 31 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News L’Ircantec s’engage à contribuer à l’initiative Climate Action 100+

En 2015, l’Ircantec s’associait aux 400 investisseurs représentant près de 24 trillions de dollars sous gestion et signait la déclaration des investisseurs sur le changement climatique.

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés