Avec B:BOT, Green Big boucle la première tranche de sa levée de fonds de 1,5 million €

La jeune pousse Green Big vient de finaliser son premier tour de table auprès de 4 investisseurs normands. Cette première tranche de 1M€ va permettre à la startup d’industrialiser la fabrication de la première série de b:bot, sa solution révolutionnaire de collecte et de recyclage des bouteilles plastique...

La jeune pousse Green Big vient de finaliser son premier tour de table auprès de 4 investisseurs normands. Cette première tranche de 1M€ va permettre à la startup d’industrialiser la fabrication de la première série de b:bot, sa solution révolutionnaire de collecte et de recyclage des bouteilles plastique. Ce montant doit être complété par des financements BPI en cours d’attribution à hauteur de 500k€.

Quelques mois après sa création, Green Big annonce sa première levée de fonds de 1M€ auprès de 4 investisseurs à la fois institutionnels et industriels de premier plan : Normandie Participations, Crédit Agricole en Normandie, NFactory et Alterval. Cette levée de capitaux suit un premier investissement de 700 K€ réalisé par les fondateurs et 3 investisseurs privés, et doit être complétée par un financement de 500K€, en cours d’attribution avec la direction régionale de la BPI.

« b:bot est totalement conçue et fabriquée en France, plus précisément en Normandie. La conception mécanique est réalisée à Caen, le développement digital à Rouen et la fabrication à Dieppe. Notre ancrage normand nous permet de profiter à plein du dynamisme de la région, qui a manifestement à cœur de soutenir notre projet. Le déploiement de nos b:bot répond en effet directement à des enjeux environnementaux, sociaux, et industriel. Mais surtout, bien au-delà de l’aspect financier, nos nouveaux associés sont pour nous des partenaires qui vont nous permettre d’accélérer notre développement, » déclare Benoit Paget, CEO de Green Big.

b:bot de collecte et de recyclage des bouteilles plastique est révolutionnaire à deux titres :

  • de par son modèle économique totalement autonome, qui s’appuie sur une technologie brevetée et permet de financer intégralement la boucle circulaire par la revente de la matière ;
  • de par sa dimension digitale et connectée qui permet de créer une expérience utilisateur unique, allant de la consigne solidaire à l’incitation ludique, et intégrant à la fois une approche pédagogique et la création d’une communauté.

Loin du modèle économique habituel du traitement des déchets et avec sa technologie brevetée de densification et de tri des bouteilles à la source (transformation et séparation immédiate des bouteilles incolores et couleurs en paillettes) b:bot permet un stockage de 3000 bouteilles dans une machine de moins de 1 m2 . Avec moins de vidages, de manutention, de transports, de maintenance et de m2 de stockage, b:bot divise les coûts par 3 et multiplie les revenus par 3. Le modèle économique s’autofinance ainsi et ne nécessite aucune subvention, aide ou écocontribution, ce qui est unique dans le traitement de ce type de déchets.

John Guinet, Responsable d’investissement de Normandie Participations voit surtout l’enjeu que représente cet investissement : « Nous sommes ravis d’accompagner Green Big qui, avec b:bot, permet d’apporter une réponse efficace à la problématque de la polution du PET. La vision portée par Benoit Paget nous a rapidement convaincu car le modèle économique de Green Big permet de réconcilier économie circulaire et économie de marché. Cet investissement démontre une nouvelle fois la capacité de l’écosystème normand à se fédérer autour de projets créateurs de valeurs ! ».

Cette levée va permettre à la startup Green Big d’industrialiser la fabrication de la première série de b:bot, avec un objectif d’installations de plus de 300 unités en 2019, et de finaliser la plateforme digitale destinée à l’incitation sociale et solidaire pour tous.

Next Finance , 23 janvier

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés