›  Opinion 

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, 2020 a été une très bonne année pour les marchés

L’année 2020 nous a apporté une crise sanitaire mondiale majeure, le plus grand ralentissement économique depuis la Grande Dépression, et l’effondrement des marchés le plus rapide jamais enregistré. Et pourtant, la plupart des classes d’actifs sont en hausse pour l’année, comme le montre le graphique de Charlie Bilello de Compound Capital Advisors.

L’année 2020 nous a apporté une crise sanitaire mondiale majeure, le plus grand ralentissement économique depuis la Grande Dépression, et l’effondrement des marchés le plus rapide jamais enregistré. Et pourtant, la plupart des classes d’actifs sont en hausse pour l’année, comme le montre le graphique de Charlie Bilello de Compound Capital Advisors.

En fait, 88 % des principales classes d’actifs ont réalisé un rendement positif jusqu’à présent cette année. Des mesures de relance monétaire extraordinaires ont créé une quantité massive de liquidités, faisant baisser les taux d’intérêt et les écarts de crédit, tandis que les mesures de relance budgétaire ont empêché les entreprises de faire défaut et les consommateurs de perdre leur emploi ou leurs revenus.

Cela a permis aux actions d’afficher un cours positif et de retrouver une nouvelle normalité. Mais au-delà des marchés, les choses sont plus compliquées. Les problèmes de société tels que l’inégalité et la polarisation ont augmenté et doivent être résolus dans un avenir pas si lointain.

Il n’est pas facile de faire face aux nouvelles restrictions mises en œuvre partout, comme dans mon pays d’origine, les Pays-Bas, qui est maintenant totalement confiné.

Jeroen Blokland , Décembre 2020

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés