ARIA lève 12 M€ pour accélérer sa croissance

Grâce à cette opération, la start-up va disposer des moyens nécessaires à la structuration d’une équipe commerciale et marketing à même d’imposer encore un peu plus sa solution BNPL au service des relations saines et durables entre les entreprises et leurs freelances.

Aria annonce ce jour avoir levé plus de 4 millions d’euros auprès d’Otium Capital et d’un pool de business angels de renom, accompagné d’une levée de dette à hauteur de 8M€.

Grâce à cette opération, la start-up va disposer des moyens nécessaires à la structuration d’une équipe commerciale et marketing à même d’imposer encore un peu plus sa solution BNPL au service des relations saines et durables entre les entreprises et leurs freelances.

Délais de paiement, la clé de succès dans la relation freelance/entreprise

Plus qu’une tendance, le freelancing est une véritable lame de fond. En 2021, ce sont 3 millions de Français qui ont choisi d’être indépendants et toutes les études confirment que cette tendance est amenée à se renforcer fortement au cours des prochaines années. Pour autant, cet engouement engendre aussi de nouvelles problématiques, pour les freelances et indépendants eux-mêmes comme pour les entreprises.

Pour les premiers, la difficulté numéro 1 tient en un mot : les retards de paiement. Pas moins de 9 freelances sur 10 sont confrontés à cette menace qui met en péril leur activité et les retards de paiement génèrent chaque année la faillite de 25% des TPE françaises.

Pour les entreprises, l’enjeu est tout aussi réel. Dans un contexte de guerre des talents, il leur faut sans cesse se démarquer et soigner leur marque employeur pour non seulement attirer mais aussi fidéliser les meilleurs profils. Pour rester dans la course, elles doivent proposer des conditions optimales à leurs prestataires, et donc entre autres les payer... en temps et en heure !

Un service BNPL BtoB inédit qui enregistre une forte croissance

Pour répondre à ce constat, Clément Carrier et Vincent Folny ont créé Aria en 2019 avec un objectif : permettre aux entreprises de payer leurs freelances en 24h. Concrètement, Aria propose une solution SaaS qui permet aux agences de sourcing et grands groupes de générer des avances de paiement dès l’édition des factures freelances. Les clients d’Aria n’ont pas à avancer d’argent, la start-up le fait pour eux.

Freelance et indépendants peuvent ainsi être payés aussitôt leur mission accomplie, autrement dit sans subir de longues procédures administratives, financières et quelconques délais de paiement. Grâce à sa solution, Aria favorise des relations saines et durables entre les entreprises et les freelances, pour le plus grand bénéfice des unes et des autres.

Fort de ce service BNPL inédit en France, Aria a séduit de nombreux acteurs clefs du freelancing ainsi que des grands comptes, à l’instar de SThree, Kokoon, Comet, Medelse, ou Proprioo. Au total, les clients d’Aria emploient plus de 8 500 freelances partout dans l’Hexagone. La start-up enregistre en 2021 une croissance mensuelle de 18% et gère désormais plusieurs millions d’euros factures chaque mois.

Une levée seed de 4 M€ pour accélérer le déploiement commercial

Afin d’accélérer encore davantage son développement, Aria vient de boucler sa première levée de fonds. D’un montant de 4 millions d’euros et réalisée auprès d’Otium Capital, family office de Pierre-Edouard Stérin (Lafourchette.com, Smartbox...) et d’un pool de business angels expérimentés (Arthur Waller, Oleg Tscheltzoff, Michael Diguet), cette opération permettra à Aria de recruter 15 nouveaux collaborateurs pour augmenter sa puissance de frappe commerciales et marketing. A présent, Aria a tous les atouts en main pour réaliser ses ambitions et s’imposer comme un des leaders du BNPL en France.

« Cette levée de fonds marque une nouvelle étape dans le développement d’Aria. Elle témoigne de la pertinence de notre modèle et de l’intérêt de notre offre pour de nombreux acteurs économiques. Bien plus qu’un service, Aria est aujourd’hui un indispensable du quotidien de plateformes, agences, entreprises et prestataires. Pour les premières, la question des délais de paiement, jusqu’alors source de nombreuses frictions, s’est transformée en un levier de fidélisation de leur force de travail ; pour les seconds, c’est une amélioration notable de la sécurité et du bien-être financiers. Nous remercions Otium Capital et l’ensemble de nos partenaires de leur confiance en notre projet et vision, et sommes impatients d’écrire avec eux la suite de notre histoire », commente Clément Carrier d’Aria.

« Aria apporte une réponse à la fois innovante et concrète à un enjeu économique fort qui fragilise les talents et affecte la compétitivité des entreprises. Accompagner cette jeune société portée par des fondateurs avec une vision claire et des valeurs affirmées constitue donc une opportunité rare de mêler investissement et impact », conclut Jérémie Bordier, Venture Partner d’Otium Capital.

Next Finance , Décembre 2021

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés