›  Opinion 

Stock picking sur fond de Comedia dell’Arte

Selon Mandarine Gestion, le vent de panique qui a traversé les marchés ne doit pas faire oublier que la cote italienne recèle de sociétés qui offrent de belles perspectives de croissance, notamment à l’international.

La scène politique italienne n’a pas fini de nous surprendre ! Même si un gouvernement est constitué, les propositions de ce dernier seront, sans doute, source de volatilité !

Comment les gérants de Mandarine Gestion prennent-ils ce risque en compte ? La prime de risque italienne a conduit la plupart de nos gestions à alléger leur pondération sur le pays en particulier sur les sociétés ayant une exposition domestique (banques, assureurs, services financiers, services aux collectivités)

Sommes-nous sortis totalement de la zone ? NON… A ce jour, la plupart de nos stratégies sont pondérées en ligne avec leur indice voire même légèrement surpondérées (Mandarine Unique).

L’indice italien étant particulièrement exposé aux secteurs domestiques, banque, assurance et service aux collectivités représentant plus la moitié de la cote, il n’est pas si facile de s’en extraire totalement.

Mais ceci ne doit pas faire oublier que l’Italie continue d’abriter de nombreuses sociétés bénéficiant d’un savoir-faire technologique ou industriel qu’elles vendent à travers le monde, à l’image de : Amplifon (appareils auditifs), Interpump (pompes à haute pression), I.M.A (machines d’empaquetage dans des secteurs variés : santé, alimentation, tabac…), Prysmian (câbles pour l’énergie et les télécommunications), Prima (laser pour des applications industrielles) ou encore Moncler et Aeffe (marques de luxe)…

Toutes ces sociétés, bien qu’ayant leur siège social en Italie et une partie de leurs outils de production, bénéficient d’un profil de ventes relativement diversifié géographiquement…

…et jusqu’à présent le marché ne s’y est pas trompé avec de belles surperformances de ce type de valeur sur le mois de mai (Diasorin +6.5%, IMA +4.7%, Prysmian -2.4%, Moncler +5%) dans un marché italien en baisse de 8% !

Mandarine Gestion , 14 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés