›  Opinion 

Risk Parity : Vague d’achats d’actions à venir ?

Le « risk parity » est une méthode de gestion où le portefeuille est construit en prenant en compte la volatilité de chaque classe d’actif. Imaginons un portefeuille très simple, qui comporte seulement une poche actions et une poche taux : si la volatilité des actions est double de celle des taux, ce portefeuille comportera deux fois plus de produits de taux.

Le « risk parity » est une méthode de gestion où le portefeuille est construit en prenant en compte la volatilité de chaque classe d’actif. Imaginons un portefeuille très simple, qui comporte seulement une poche actions et une poche taux : si la volatilité des actions est double de celle des taux, ce portefeuille comportera deux fois plus de produits de taux. Ainsi chaque classe d’actifs contribue d’un même montant au risque du portefeuille.

Cette stratégie est très à la mode, elle a fait les beaux jours de Bridgewater, et on estime que si 500 milliards d’actifs sont explicitement gérés sur cette logique, peut-être 2 000 milliards seraient gérés avec une méthode approchante.

Et alors ?

Et bien la très forte progression du risque actions a forcé ces portefeuilles à vendre énormément d’actions.L’allocation type en début d’année était de 45% d’après nos calculs, un niveau très élevé historiquement. Elle est maintenant de 15% toujours d’après nos calculs, un des niveaux historiques les plus bas. Même si ces chiffres sont une simplification, l’ordre de grandeur et surtout la tendance est très certainement juste.

Le mammouth (les 2 000 milliards gérés sous cette logique) a donc dégraissé le portefeuille actions pendant la baisse … ce qui a ajouté à la baisse. Le calme revenu sur les actions et la baisse très rapide de la volatilité, voir le graphique ci-dessous, devraient inciter le mammouth à revenir sur les actions. Il faudrait alors s’attendre à des volumes d’achats significatifs … ce qui alimenterait la hausse.

Stéphane Déo , 11 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés