›  Opinion 

Qu’est ce qui fait peur au marché actions européen ?

Si la performance de l’Eurostoxx a été quasiment nulle sur le troisième trimestre, l’indice a perdu 5,6% depuis son pic de mai. Risque politique italien ? Risque pays émergents ? Guerre commerciale ?...

Si la performance de l’Eurostoxx a été quasiment nulle sur le troisième trimestre, l’indice a perdu 5,6% depuis son pic de mai. Risque politique italien ? Risque pays émergents ? Guerre commerciale ? Le graphique ci-dessous montre que l’Eurostoxx a eu tendance à bouger de plus en plus de manière synchronisée avec l’indice des pays émergents. C’est particulièrement vrai depuis début juin même si l’indice émergent a eu des variations plus importantes.

Une analyse de la corrélation entre les deux indices confirme ce que nous voyons sur le graphique : ils sont de plus en plus liés. La corrélation sur les 3 derniers mois est forte à 62%.

En revanche la corrélation de la bourse européenne avec le risque italien est faible. Si on utilise les spreads de taux italiens à 10-ans, on trouve une corrélation de seulement 22% sur les 3 derniers mois.

La bourse européenne a donc beaucoup plus été influencée par les craintes globales (peur sur la croissance, aversion au risque en augmentation, guerre commerciale) que par le risque spécifique italien.

Hervé Goulletquer , Stéphane Déo , 4 septembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés