›  Note 

Perspectives et revue sectorielle des infrastructures cotées mondiales

Les infrastructures cotées ont cédé du terrain mais offraient toujours une certaine protection contre les fortes baisses du marché en juin. Le secteur intermédiaire de l’énergie a sous-performé après avoir enregistré des gains importants depuis le début de l’année...

Les infrastructures cotées ont cédé du terrain mais offraient toujours une certaine protection contre les fortes baisses du marché en juin. Le secteur intermédiaire de l’énergie a sous-performé après avoir enregistré des gains importants depuis le début de l’année ; la hausse des taux d’intérêt a affecté les secteurs des antennes relais et des services publics. Les routes à péage et les trains de voyageurs ont bien résisté...

Perspectives

Dans un contexte économique difficile, les infrastructures cotées restent soutenues par un certain nombre de moteurs de croissance structurels. Nous restons optimistes quant aux importantes opportunités d’investissement liées à la décarbonation des besoins énergétiques mondiaux. Les services publics, qui représentent environ la moitié des opportunités d’infrastructures cotées, sont positionnés pour générer une croissance régulière et réglementée des bénéfices en construisant des parcs solaires et éoliens, et en modernisant et en développant les réseaux nécessaires pour connecter ces nouvelles sources d’énergie à l’utilisateur final. Entergy, NextEra Energy et PPL Corp font partie des entreprises américaines de services publics qui ont revu leurs prévisions de bénéfices à la hausse en juin en raison d’investissements supplémentaires dans ces domaines - un contraste bienvenu par rapport à l’agitation observée ailleurs sur les marchés financiers.

À moyen terme, le déploiement des véhicules électriques devrait donner un coup de pouce supplémentaire aux entreprises de services publics - d’abord grâce aux opportunités d’investissement liées à la connexion des stations de recharge des véhicules électriques au réseau, puis grâce à la hausse de la demande globale d’électricité.

La numérisation est un autre thème clé pour cette catégorie d’actifs. La croissance structurelle de la demande de données mobiles (soutenue par une dépendance toujours plus grande à l’égard de la connectivité numérique) continue de soutenir une croissance régulière des bénéfices des antennes relais et des centres de données, les isolant des fluctuations de l’économie mondiale au sens large. Les changements requis pendant la pandémie ont déjà conduit à une plus grande dépendance aux données sans fil dans la vie quotidienne de nombreuses personnes. L’adoption de la technologie 5G à moyen terme exigera des réseaux qu’ils gèrent un débit de données accru, ainsi qu’un nombre beaucoup plus élevé d’appareils connectés. Les données du rapport Ericsson sur la mobilité 2022 ont mis en évidence la poursuite de ce thème. Parmi les points clés, citons le trafic mondial de données sur les réseaux mobiles, qui a augmenté de 40 % au cours du trimestre de mars 2022, par rapport à la même période de l’année précédente, et la prévision selon laquelle le trafic des réseaux mobiles augmentera à un taux de croissance annuel composé de 29 % jusqu’en 2027. Ces prévisions sont de bon augure pour la poursuite des dépenses d’investissement dans les réseaux mobiles, au profit des opérateurs d’antennes relais.

La classe d’actifs continue également de bénéficier d’un soutien en termes de valorisation de la part du marché d’actifs non cotés. L’offre publique d’achat attendue pour Atlas Arteria en ferait la dernière société d’infrastructure cotée en Australie à être rachetée par des acquéreurs privés, après les acquisitions de Spark Infrastructure, Ausnet Services et Sydney Airport au cours des 12 derniers mois. Ces offres illustrent l’attrait que présentent ces actifs de longue durée et souvent uniques pour les fonds souverains, les fonds de private equity, les gestionnaires d’infrastructures non cotées et les acheteurs commerciaux.

Analyse du marché

La classe d’actifs mondiale des infrastructures cotées a terminé le mois en baisse, les mesures de resserrement des banques centrales, les niveaux d’inflation élevés et les craintes d’une baisse des taux de croissance économique continuant de peser sur les marchés financiers. L’indice FTSE Global Core Infrastructure 50/50 [1] a chuté de 5,1 %, tandis que l’indice MSCI World [2] a terminé le mois en baisse de 8,1 %.

Le secteur de l’infrastructure le plus performant a été celui des routes à péage (+1 %), soutenu par l’attrait des péages indexés sur l’inflation et la perspective de rachat. Le secteur des infrastructures le moins performant a été celui de l’énergie intermédiaire (-10 %), dû au présage qu’un ralentissement de la croissance économique devrait mener à une réduction de la demande en hydrocarbures.

La région la plus performante en matière d’infrastructures a été le Japon (+7 %), traditionnellement considéré comme une valeur refuge lorsque les marchés sont volatils. Ses services publics ont enregistré de bonnes performances, car la vague de chaleur record qui sévit actuellement dans le pays devrait entraîner une utilisation accrue des climatiseurs et une augmentation de la demande d’électricité. La région la moins performante en matière d’infrastructures a été l’Amérique latine (-7 %), l’intérêt des investisseurs pour les zones à bêta élevé du marché ayant diminué.

Peter Meany , 20 juillet

P.-S.

Toutes les données de performance des actions et des secteurs sont exprimées en monnaie locale et proviennent de Bloomberg. Données au 30 juin 2022.

Notes

[1] TR net couvert en dollars australiens

[2] TR net couvert en dollars australiens

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note Replay conférence digitale du 27/01/2022 : Présentation de l’étude de l’Investissement Responsable de 2021

Cette 3ème édition met en lumière l’évolution de la connaissance et de l’appétence des épargnants français pour les produits d’épargne responsable et mesure en parallèle les convictions et l’appropriation du sujet par les conseillers (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés