›  Opinion 

Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale !

C’est en tout cas ce que souhaitent les analystes de JPMorgan, qui le mois dernier, estimaient qu’une fusion entre égaux rapporterait 3,7 milliards d’euros de synergies de coût.

A l’occasion de la publication des résultats du troisième trimestre, BNP Paribas et Société Générale ont mis en lumière la pertinence et la diversification de leur modèle. Ils font partie des banques les moins impactées par la crise de subprimes.

Pourtant, les analystes de JP Morgan, revenant sur un scénario de rapprochement entre les deux leaders mondiaux des dérivés actions, estimaient qu’une fusion entre égaux serait stratégiquement la meilleure option.

"Face aux risques qui pèsent sur les résultats des banques européennes dans les 2-3 ans à venir, nous pensons que c’est le bon moment pour les actionnaires d’envisager une fusion entre égaux entre Société générale et BNP Paribas afin de créer un poids lourd de la banque européenne", avancent les analystes.

"Les différences culturelles entre les deux équipes de direction sont surestimées par le marché par rapport aux avantages financiers d’une fusion ", ajoutent les analystes de JP Morgan.

Ils estiment que d’ici 2010, les synergies de coût avant impôts pourraient atteindre 3,7 milliards d’euros et le tout sans licenciement, paramètre fondamental dans un pays comme la France.

Ces milliards viendraient ainsi compenser les pertes de revenus estimées pour la branche de financement et d’investissement à 839 millions d’euros.

Ces analyses laissent sceptiques plusieurs observateurs : Que deviendraient les équipes phares de dérivés actions des deux banques ? Il est quasiment inenvisageable de les fusionner car cette solution entraînerait inévitablement le départ de plusieurs membres des équipes, et provoquerait une perte de matière grise trop significative pour la nouvelle entité crée.

Une alternative crédible serait le passage de l’une des deux équipes sous forme d’un hedge fund filialisé. Cette formule aurait l’avantage de préserver l’autonomie et la cohésion de ces équipes, qui, avec une culture de travail qui leur est propre, ont prouvé leur capacité d’innovation et de performance.

Next Finance , Novembre 2007

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale ! 19 novembre 2007  16:04, par etienne [Analyste Fusion Acquisition]
    <p>BNPP et SG ont beaucoup trop de clients communs&nbsp;: Ceux ci n’hésiteront pas à faire appel à d’autres contreparties dès lors que les 2 entités auraient fusionné. Les pertes de revenus en BFI estimées à 839 millions d’euros me semblent faibles&nbsp;! Pour moi c’est NON&nbsp;! Trop de gâchis...</p>

    Répondre à ce message

  • Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale ! 19 novembre 2007  18:02, par Pierre-Henry [Private Banking]
    <p>Placer une des deux équipes sous forme de hedge funds me parait difficilement raisonnable. L’équipe invitée à constituer le hedge fund serait implicitement considérée comme l’équipe la moins forte, et ça, aucune des deux équipes ne l’acceptera.</p>

    Répondre à ce message

  • Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale ! 20 novembre 2007  03:10, par amin [Analyste quantitatif]
    <p>l equipe de la société générale est supérieur à celle de BNPP, ca ne se discute pas. d’ailleurs les effectifs sont moins stables à bnpp qu ’à la sg, c’est un signe qui ne trompe pas.</p>

    Répondre à ce message

  • Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale ! 20 novembre 2007  10:17, par karl [Risque de Marché]
    <p>Nous sommes trop frileux en france, faut faire une super mega banque qui pourra concurrencer GS, Citi, HSBC, etc, peut importe les quelles des 2 équipes sont censés être les plus fortes ...Ce serait une puissance de frappe incroyable mais bien évidemment il y aura un peu de dégâts en terme d’emplois</p>

    Répondre à ce message

  • Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale ! 22 novembre 2007  22:22, par gregory [Middle-Office]
    <p>La bnp et la sg sont bcp trop concentrés sur les mêmes marchés, même clients, dévellopement à l’international pas forcémment complémentaire. je vois mal des synergies importantes se dégager. Les équipes dérivés actions ne sont pas si importantes pour moi. de toute façon, si un choix dois être vite tranché, ce sera l’équipe SG qui a plus d’ancienneté, d’expérience et d’expertise, en tout cas c’est comme ça que c’est reconnu par le marché. mais dans tous les cas, il ne faudrait pas escompter obtenir le chiffre d’affaire des 2 desks...concurrence oblige&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message

  • Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale ! 27 novembre 2007  15:56, par najim [Analyste Fusion Acquisition]
    <p>La pertinence d’une fusion est pour le moins douteuse, si fusion il devait y avoir, elle se serait déja produite...Mieux vaut avoir deux serpents qu’un serpent à deux têtes&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message

  • Oui à la fusion BNP Paribas-Société Générale ! 7 décembre 2007  02:31, par Ancien trader ED @ SG [Trading]
    <p>Les traders derives sont tres bons des deux cotes et le management de la BNP est forcement meilleur. Mais avec des cultures si differentes et des equipes qui se detestent tant, il y aurait beaucoup, beaucoup de casse. Rien que la fusion des systemes, des poses et des hommes serait plus cher que 840 MEur&nbsp;! Quant a esperer que Bruxelles laisse passer ca...</p>

    Répondre à ce message

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés