›  Opinion 

Où en sont les marchés du crédit satellite et émergents après le 4ème trimestre ?

La menace de nouveaux droits de douane américains, en cas de désaccord entre les deux pays, intervient alors que les statistiques économiques chinoises se détériorent sensiblement et que des fragilités apparaissent. Les autorités chinoises ont pris de nouvelles mesures accommodantes pour compenser l’impact de ces droits de douane...

Marchés émergents

  • La menace de nouveaux droits de douane américains, en cas de désaccord entre les deux pays, intervient alors que les statistiques économiques chinoises se détériorent sensiblement et que des fragilités apparaissent. Les autorités chinoises ont pris de nouvelles mesures accommodantes pour compenser l’impact de ces droits de douane. Les prévisions de hausse de taux de la Fed ayant diminué pour 2019, les investisseurs s’inquiètent davantage de la croissance chinoise et de son incidence sur le commerce mondial. La Chine sera certainement capable de gérer le ralentissement de son activité économique, mais les investisseurs ne doivent pas perdre de vue la situation.
  • Oscillant aux alentours de 45 dollars le baril, le prix du pétrole pourrait bénéficier de la demande et de la posture de l’OPEP sur la question de la production.
  • Avec un spread moyen de 415 pb par rapport aux bons du Trésor américain, la dette émergente offre un Yield to maturity moyen de 6,8 %, soit davantage que la dette émergente en devise locale (6,5 %). Les prévisions d’émissions d’emprunts d’État souverains des pays émergents pour 2019 ont été revues en forte baisse et devraient être équivalentes aux coupons et aux titres arrivant à maturité. Cela devrait améliorer les facteurs techniques. Grâce à des valorisations attractives et à des prévisions de taux américains plus raisonnables, cette classe d’actifs devrait bien se comporter, même si la volatilité ne devrait pas disparaître.

Brigitte Le Bris , 27 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés