http://www.next-finance.net/fr
Investment Banking

Oaklins France accompagne Caddie dans la réorganisation de son capital.

Oaklins France a conseillé les actionnaires de la société “Les Ateliers Réunis Caddie” dans le cadre de la cession de la majorité de son capital. A l’issue de la transaction, le groupe polonais Damix détiendra ainsi 70 % des parts de la société via sa filiale française Caddus...

Oaklins France a conseillé les actionnaires de la société “Les Ateliers Réunis Caddie” dans le cadre de la cession de la majorité de son capital. A l’issue de la transaction, le groupe polonais Damix détiendra ainsi 70 % des parts de la société via sa filiale française Caddus ; tandis que les 30 % restants demeurent aux mains des actuels actionnaires : Stéphane Dedieu, le PDG ; la société italienne, Bertoldi Aldo, distributeur historique de Caddie en Italie (depuis 1961) et, le groupe allemand Shopbox, partenaire spécialisé dans la réhabilitation et la maintenance des chariots. La répartition entre les trois associés “historiques” demeure inchangée.

Repris à la barre du tribunal de commerce par son actuel manager il y a 4 ans, le fabricant français de chariots - Caddie - dont la marque est mondialement connue, va poursuivre sa croissance dans le giron de Damix. Un groupe industriel polonais spécialisé dans la fabrication d’équipements de magasins, d’hypermarchés, d’entrepôts et de stations services. Créé en 1975 à Rypin (Nord de la Pologne), le groupe familial Damix affiche un chiffre d’affaires de plus de 45 millions d’euros pour l’année 2017 et annonce une croissance à deux chiffres pour 2018.

Caddie a, pour sa part, dépassé les 30 millions d’euros. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Les équipes d’Oaklins France ont accompagné Stéphane Dedieu ainsi que l’ensemble des actionnaires de Caddie pendant tout le processus de la transaction. Fondée en 1928 en Alsace par Raymond Joseph, la société « Les Ateliers Réunis » s’est d’abord spécialisée dans le traitement de fils d’acier à usage domestique (notamment mangeoires pour animaux). Au sortir de la seconde guerre mondiale, à la faveur d’un voyage d’affaires aux Etats-Unis, Raymond Joseph décide de se tourner vers le monde du retail. Ainsi, grâce à un fondateur visionnaire emprunt de culture américaine, la société s’impose dès 1957 sous la marque Caddie comme fournisseur du premier supermarché ouvert en France à RueilMalmaison. En 1963, « Les Ateliers Réunis » coopèrent pour la première fois avec Carrefour.

Un partenariat toujours à l’ordre du jour.

Au décès du fondateur en 1984, la success-story se poursuit grâce à son neveu. Le fabricant alsacien grandit en même temps que ses clients de la grande distribution s’attaquant lui aussi à l’export et imposant progressivement sa marque – Caddie – devenue marque iconique.

Il s’adresse dans le même temps à de nouveaux segments de marché comme les hôpitaux, les aéroports, les gares et les hôtels. Son outil de production s’adaptant à ces nouveaux challenges.

L’entreprise devient un véritable fleuron de l’industrie française. Mais à la fin des années 2000, le groupe peine à s’adapter au nouveau tempo imposé par les marchés émergents.

Fin connaisseur de l’entreprise pour l’avoir intégrée 20 ans auparavant, Stéphane Dedieu, reprend l’entreprise en 2014, accompagné par ses partenaires Bertoldi Aldo et ShopBox. Ensemble, ils entament un vaste plan de réhabilitation de l’outil de production. La fabrication de chariots étant concentrée à Drusenheim (siège de la société). Quant aux opérations de traitement de surface, de vernissage et de peinture, elles sont désormais entièrement réalisées sur un site flambant neuf à Dettwiller.

Le nouvel ensemble entièrement automatisé affiche une production de 5 000 chariots par 24h. C’est cette capacité de production alliée à la puissance de la marque Caddie et de ses parts de marché au niveau mondial qui a séduit le groupe Damix qui contrôle par ailleurs le fabricant polonais de chariots de supermarchés et d’équipements de magasins, Produs.

L’intégration de Caddie permet au groupe Damix de se positionner comme le numéro deux mondial du chariot de supermarché avoisinant les 90 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Caddie, quant à lui, va désormais pouvoir bénéficier du savoir-faire de Damix dans la production de mobilier de magasins et ainsi, offrir à ses 120 distributeurs dans le monde des solutions complètes. Par ailleurs, le groupe entend renforcer ses positions dans les aéroports et les gares et, présentera prochainement un chariot connecté.

Caddie qui célèbre cette année ses 90 ans, emploie 240 salariés et plusieurs dizaines d’intérimaires.

Stéphane Dedieu reste PDG de l’entreprise basée à Drusenheim (Bas-Rhin).

Next Finance , Novembre 2018

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés