›  Opinion 

Nul besoin de s’évader

La Réserve fédérale s’approche d’un resserrement monétaire, les autorités chinoises s’attaquent aux géants de l’internet et le variant Delta progresse. Pour autant, les marchés actions mondiaux battent des records.

La Réserve fédérale s’approche d’un resserrement monétaire, les autorités chinoises s’attaquent aux géants de l’internet et le variant Delta progresse. Pour autant, les marchés actions mondiaux battent des records.

Malgré ceci, nous conservons une allocation neutre sur les actions internationales : le rebond économique européen se confirme, la remontée de l’inflation n’inquiète guère les banques centrales, les obligations n’ont rien à offrir et les résultats des entreprises sont au rendez-vous.

Nous adoptons une surpondération sur les actions de l’Eurozone. L’économie de la région progresse rapidement grâce aux avancées de la vaccination. Le rebond sera soutenu à moyen terme par l’exécution des plans de relance. Les valorisations du marché européen sont nettement moins tendues que celles du marché américain. Nous repondérons de même les actions suisses, qui comptent un grand nombre de titres de « qualité ». Ces derniers se comportent généralement bien pendant la phase intermédiaire d’un marché haussier.

Nous prenons nos bénéfices sur notre position acheteuse en obligations américaines et réduisons notre surpondération sur les obligations chinoises.

Frédéric Rollin , 23 août

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés