›  Opinion 

Marchés actions : des pics de volatilité de plus en plus fréquents

À l’occasion de son dernier « Smart Lunch », évènement qui a réuni une soixantaine d’investisseurs institutionnels, l’équipe de Swiss Life Asset Managers a partagé ses réflexions quant au retour de la volatilité observé sur les marchés boursiers.

En 2018, la volatilité semble bel et bien traverser une nouvelle séquence après avoir évolué à des niveaux particulièrement faibles, l’année passée. Selon Jaimy Corcos, Gérant Actions chez Swiss Life Asset Managers, il est intéressant de confronter l’accès de volatilité du début d’année aux standards historiques. « La volatilité réalisée s’inscrit dans une phase ascensionnelle. Les niveaux de volatilité actuels sont élevés, mais pas exceptionnels par rapport au passé, sur une période sensiblement longue ».

La comparaison historique démontre que la volatilité réalisée (à 90 jours) des marchés actions américains renoue quasiment avec sa moyenne à 15 ans. En zone euro, celle-ci reste encore très inférieure à sa moyenne historique. Peut-on alors véritablement parler d’un changement de régime en 2018 ? « Si la hausse de la volatilité s’inscrit finalement dans une tendance longue, observée depuis le milieu des années 90, l’accélération des mouvements, les pics de volatilité implicite qui sont de plus en plus fréquents depuis une décennie, sont une composante assez inédite. C’est en ce sens que le régime a évolué ».

Pour Tatjana Puhan, Responsable gestion Actions et Multi-actifs, les pics de volatilité du premier trimestre résultent en bonne partie de la normalisation des politiques monétaires des banques centrales.

« Il est légitime que la volatilité revienne sur le devant de la scène à mesure que le resserrement monétaire de la Fed s’accentue ». Jusqu’ici, les dispositifs non conventionnels des banques centrales constituaient des palliatifs pour les marchés actions. « Il faut donc s’attendre à un environnement volatil dans les mois à venir, indépendamment de tendances positives comme la poursuite de la croissance des résultats d’entreprises cette année, dans un contexte macroéconomique qui demeure stable ».

Trois stratégies « actions » pour amortir les chocs de volatilité

L’équipe de gestion de Swiss Life Asset Managers identifie trois approches d’investissement, adaptées au contexte de volatilité haussière. Le concept des « Actions protégées » se caractérise notamment par la convexité des couvertures optionnelles, utile dans pour accroître la robustesse des portefeuilles face aux séquences de stress des marchés. « La mise en œuvre d’une couverture optionnelle passe par l’achat de puts à différentes maturités. Le financement de la couverture est réalisé via la vente de puts de même maturité que les achats, ainsi que la vente de call à court terme » explique Valentin Routier, Gérant Actions et Multi-actifs.

Les modèles quantitatifs dits de « Minimum Variance » constituent un deuxième type de stratégie protectrice. Ces approches ont pour objectif de réduire la volatilité du portefeuille tout en conservant le niveau de performance d’un indice représentatif. Les rendements du portefeuille sont concentrés autour de leur moyenne, renforçant la stabilité de l’allocation.

Enfin, les modèles multifactoriels, qui reposent sur une combinaison dynamique des primes de risque actions, sont particulièrement attrayants. Ces différentes primes de risque ont chacune un comportement différent, en fonction des phases de marché et régimes de volatilité. « Combiner des primes de risque ‘value’, ‘qualité’, ‘croissance’ et ‘momentum’ permet en effet de minimiser la volatilité à long terme » explique Tatjana Puhan. « Dans le cadre de nos solutions d’investissement fondées sur l’approche multifactorielle, nous jugeons essentiel de parvenir à bien ‘timer’ le marché. Par ailleurs, sur les solutions type ‘actions couvertes’, il est important d’estimer précisément le prix des couvertures et leur efficacité, en fonction d’anticipations de marché » conclut-elle.

Swiss Life Asset Managers gère aujourd’hui 4 milliards d’euros d’encours investis en stratégies Actions protégées, Minimum Volatilité et Multifactorielles.

Next Finance , 26 avril

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés