›  Opinion 

Marché du high yield aux Etats-Unis

Nous avions noté, depuis fin août que le marché devenait plus optimiste et recommençait à favoriser les valeurs plus influencées par le cycle. Un exemple de plus de cette tendance est la baisse marquée des rendements sur le marché du credit High Yield aux Etats-Unis...

Nous avions noté, depuis fin août que le marché devenait plus optimiste et recommençait à favoriser les valeurs plus influencées par le cycle. Un exemple de plus de cette tendance est la baisse marquée des rendements sur le marché du credit High Yield aux Etats-Unis. Les taux moyens sont à 5,24% ce matin, ils étaient à 7,95% en début d’année. Certes, ce n’est pas le plus bas historique, touché en juin 2014 à 4,83%, mais on s’en rapproche rapidement.

Il est d’ailleurs à noter que les taux HY, si l’on exclue le secteur énergétique, sont eux au plus bas historique, à 4,78%. Le marché est donc bel et bien redevenu optimiste sur le cycle et ne pénalise aucunement les entreprises de mauvaise qualité ou à fort endettement.

La divergence entre secteur énergétique et le reste de la côte est aussi intéressant. La dernière divergence importante date de 2015-2016 lorsque les prix du pétrole étaient passés sous les 50 dollars, niveau où les entreprises américaines rencontrent des problèmes de rentabilité. Cette fois-ci rien de tel, le prix du WTI a progressé depuis l’été et a dépassé les 60 dollars. Le problème, comme nous l’écrivions il y a quelques jours, est plutôt à moyen-terme avec une rentabilité qui est de plus en plus mise en question.

Ceci reste un problème spécifique, limité à un secteur, et qui ne contamine pas les cours des autres secteurs. C’est plutôt bon signe.

Hervé Goulletquer , Stéphane Déo , Décembre 2019

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés