›  Opinion 

Les taux négatifs, c’est reparti

La courbe des taux dans l’ensemble des pays avait tendance à se redresser lentement depuis la fin du mois d’août. Amélioration de l’environnement économique et diminution de la prime de risque aidant. Le volume d’emprunts souverain à taux négatif était d’ailleurs passé de plus de 17 000 milliards fin août à 10 000 milliards à la mi-janvier.

La courbe des taux dans l’ensemble des pays avait tendance à se redresser lentement depuis la fin du mois d’août. Amélioration de l’environnement économique et diminution de la prime de risque aidant. Le volume d’emprunts souverain à taux négatif était d’ailleurs passé de plus de 17 000 milliards fin août à 10 000 milliards à la mi-janvier.

Avec le retour de l’aversion au risque, en particulier lié aux craintes du nouveau SRAS, le volume a de nouveau progressé de manière très nette. Un moyen de mesurer l’agitation médiatique et le niveau d’inquiétude est de regarder le volume de recherches sur Google du mot « SRAS ». Quasiment inexistantes jusqu’au 12 janvier, les recherches Google sur « SRAS » explosent par la suite (on obtient exactement le même message avec la recherche « coronavirus »). Coïncidence : les taux allemands touchent un plus haut le 13 janvier à -0,159% et la baisse des taux qui suit se fait en parallèle de la monté de l’inquiétude. Conséquence, le volume de dette en taux négatif est reparti rapidement à la hausse. Des données hebdomadaires sur le montant de dette en taux négatif sont disponibles depuis 2017, la variation hebdomadaire de la semaine passée est la plus forte jamais enregistrée avec plus de 1 000 milliards d’augmentation.

Hervé Goulletquer , Stéphane Déo , 30 janvier

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés