Les stratégies L/S Equity résistent aux rotations factorielles

Certaines stratégies de hedge funds sont exposées au facteur momentum, telles que les stratégies L/S Equity et CTA. Cette rotation s’étant produite dans un environnement haussier, la plupart des stratégies de hedge funds ont clôturé la semaine dans le vert.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

L’annonce des résultats intermédiaires du vaccin de Pfizer contre le Covid-19 a provoqué un renversement prononcé du facteur momentum en début de mois. Le 9 novembre, l’indice U.S. Dow Jones Momentum a accusé un repli journalier record, de l’ordre de -14%. En effet les actions « value », qui faisaient l’objet de positions courtes dans cet indice long/short, se sont nettement redressées. Cette rotation depuis les actions momentum/qualité/faible bêta en faveur des titres « value » et du facteur taille s’est poursuivie ces derniers jours.

Certaines stratégies de hedge funds sont exposées au facteur momentum, telles que les stratégies L/S Equity et CTA. Cette rotation s’étant produite dans un environnement haussier, la plupart des stratégies de hedge funds ont clôturé la semaine dans le vert. Les gérants Directional L/S Equity (+1,2%) ont bénéficié de leur bêta de marché, mais ont tous généré un alpha négatif à l’exception de ceux qui avaient un biais « value ». Les stratégies Special Situations (+3%) ont profité de l’évolution des conditions de marché, portées par un bêta plus élevé et par leur biais pour les titres « value ».

Les stratégies CTA et Market Neutral L/S se sont inclinées durant la semaine, mais avec des pertes globalement contenues (entre -1% et -1,5% selon les groupes de pairs de Lyxor).

Les performances des stratégies Market Neutral L/S ont affiché une importante dispersion : 20% de notre échantillon a fléchi de plus de -3%, une chute brutale pour une approche normalement caractérisée par une faible volatilité.

À terme, un rebond durable des titres « value » nous semble improbable, en particulier en Europe. La sous-performance de ces titres depuis de nombreuses années est en partie due à la faiblesse de l’inflation et des rendements obligataires, ce qui ne devrait pas changer de sitôt. Certains secteurs « value », comme la finance, pourraient bénéficier de la normalisation progressive de l’activité économique attendue au second semestre 2021 et éventuellement commencer à redistribuer des dividendes l’an prochain.

Parallèlement, les revers du facteur momentum sont généralement de courte durée. Dans ce contexte, nous maintenons la sous-pondération des stratégies Market Neutral L/S et relevons à neutre l’exposition aux gérants Special Situations.

Lyxor Research , 23 novembre

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie La thématique des infrastructures à la lumière de l’investissement responsable

Investir dans le domaine des infrastructures en adoptant une approche sélective fondée sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), c’est financer les entreprises qui ont une démarche ESG vertueuse, qui permettent par exemple de (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés