›  Opinion 

Les impacts financiers du changement climatique

Nous estimons que le marché des ILS (Insurance-Linked Securities) est à l’avant-garde dans le suivi des impacts du changement climatique sur les économies et les marchés. Selon nous, les impacts nouveaux ou inattendus du changement climatique, particulièrement aux Etats-Unis, sont susceptibles de se matérialiser en premier lieu dans les prix des ILS...

Nous estimons que le marché des ILS (Insurance-Linked Securities) est à l’avant-garde dans le suivi des impacts du changement climatique sur les économies et les marchés. Selon nous, les impacts nouveaux ou inattendus du changement climatique, particulièrement aux Etats-Unis, sont susceptibles de se matérialiser en premier lieu dans les prix des ILS. Cela s’explique par plusieurs raisons.

Si l’on met de côté d’autres considérations sociales complexes, d’un point de vue purement financier, le changement climatique agit sur les investissements de la même manière que l’inflation : en érodant potentiellement les prévisions de rendement réel à long terme. Bien que les prévisions actuelles relatives au changement climatique et à l’inflation soient plutôt modérées, les perspectives futures sont plus préoccupantes, tant pour le changement climatique que pour la politique monétaire. Pourtant, l’inflation se produit à un horizon 10 fois plus court que le changement climatique ; ainsi, les prévisions d’inflation ne vont généralement pas au-delà de 10 ans, alors que celles relatives au changement climatique portent fréquemment sur les 100 prochaines années.

Dans ces conditions, nous pensons qu’il est important de s’intéresser tout particulièrement à la duration des actifs lorsqu’il s’agit d’évaluer leur vulnérabilité au changement climatique.

La plupart des ILS ont une échéance d’un an, tandis que les plus longues ont des maturités de trois à cinq ans à l’émission. En revanche, les villes et les grandes infrastructures sont prévues pour durer des décennies. Alors que certains investissements traditionnels sont extrêmement vulnérables aux impacts à long terme du changement climatique, les rendements des ILS peuvent être réévalués pour tenir compte de l’« inflation » due au changement climatique à plus ou moins court terme.

Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à une réponse du marché des ILS au changement climatique, qui est maintenant largement reflété dans les prix.

Plus généralement, nous y voyons le signe que le marché des ILS est structuré selon un « lien avec le climat » et/ou une « obligation à taux variable liée au climat ».

John Seo , 22 janvier

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés