›  Opinion 

Les actions sont en décalage avec l’économie

Les risques sont équilibrés et nous maintenons la neutralité sur les principales classes d’actifs. L’économie mondiale redécolle et la Chine a retrouvé un niveau d’activité normal. Toutefois, les pertes d’emploi colossales et la dégradation du bilan des entreprises pèseront sur l’activité durant de nombreux trimestres.

Nous maintenons nos surpondérations sur l’or et le franc suisse ainsi que la santé et les services de télécommunication, secteurs peu cycliques et à croissance structurelle. Nous avons augmenté notre exposition au secteur des matières premières, qui bénéficieront du retour de la croissance en Chine et des plans de relance. Nous avons réduit notre exposition sur les valeurs bancaires à neutre, principalement en raison de leur récente performance.

Nous avons élevé à neutre notre pondération sur le Japon. La gestion de l’épidémie a été un succès et les entreprises, très riches en liquidités, devraient moins souffrir de la dégradation des bilans.

Grâce aux décisions généreuses des banques centrales et des gouvernements, la dépression semble évitée. Nous maintenons en conséquence notre surpondération sur les obligations Investment Grade.

Frédéric Rollin , 15 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés