›  Opinion 

Le marché connaît actuellement un plongeon qui devrait laisser place à une phase de stabilisation d’ici une semaine environ

Dans le contexte actuel, Sébastien Galy, Stratégiste Macro Senior chez Nordea Asset Management, continue de favoriser les obligations sécurisées, les obligations d’État américaines de longue échéance, l’investissement en infrastructures et en immobilier coté ainsi que les solutions d’investissement flexibles...

Dimanche, la Fed a ramené ses taux directeurs à un seuil plancher et a annoncé un nouvel assouplissement quantitatif de 700 milliards de dollars.

Cette décision est la bienvenue. La Fed devrait poursuivre cette stratégie accommodante lors de sa prochaine réunion, les autres banques centrales suivant le même chemin pour répondre à l’arrêt brutal de certaines activités.

Dans la mesure où le virus continue à se propager aux États-Unis et entraîne une chute des activités de restauration et d’hébergement, la forte volatilité des marchés devrait perdurer.

Pour autant, le marché connaît actuellement un plongeon qui devrait laisser place à une phase de stabilisation d’ici une semaine environ.

Il faudra ensuite s’attendre à une phase prolongée d’avertissements sur résultats et à un plongeon des indicateurs d’activité économique qui donneront lieu à une réponse des États sur le plan budgétaire et fiscal.

Dans ce contexte, nous continuons de favoriser les obligations sécurisées, les obligations d’État américaines de longue échéance, l’investissement en infrastructures et en immobilier coté ainsi que les solutions d’investissement flexibles.

Sébastien Galy , 17 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés