›  Opinion 

Le gouvernement allemand inaugure le concept du "Green Twin Bond"

Selon Bram Bos, gérant principal du portefeuille Green Bonds chez NN Investment Partners, le concept du "Green Twin Bond" allemand est une bien meilleure option que celle actuellement étudiée par le gouvernement danois, qui aimerait créer des labels verts distincts...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Nous accueillons très favorablement l’émission d’obligations vertes du gouvernement allemand, explique Bram Bos. Le concept de "Green Twin Bonds" est une forme nouvelle et innovante d’émission obligataire verte. Nous pensons que ce concept est une bien meilleure option que celle actuellement étudiée par le gouvernement danois, qui aimerait créer des labels verts distincts pouvant être associés à n’importe quelle obligation conventionnelle.

Nous pensons que cette émission constitue une étape importante pour le marché des obligations vertes, car le marché des obligations d’État allemandes est l’une des références les plus importantes du marché des capitaux, poursuit Bram Bos. La croissance du marché des obligations vertes continue ainsi de s’accélérer et la forte augmentation des émissions gouvernementales offre la possibilité à un panel plus large d’investisseurs de verdir l’ensemble de leurs portefeuilles de titres à revenu fixe.

L’émission d’obligations vertes de l’Allemagne est certes une étape très positive, mais le cadre réglementaire allemand en matière d’obligations vertes n’est pas aussi clairement aligné que celui de certaines autres obligations d’État vertes sur les normes internationales, notamment les Green Bond Principles ou les taxonomies de l’UE et de Climate Initiative, souligne Bram Bos.

Par exemple, une grande partie des fonds levés avec ces obligations vertes sera allouée aux trains et aux infrastructures ferroviaires, qui pourraient servir à transporter des combustibles fossiles. Il manque l’un des piliers de la taxonomie de l’UE et de la EU Green Bond Standard, le principe "Do no harm" (ne pas nuire).

Néanmoins, nous voyons aussi des points positifs et nous saluons l’ambition du gouvernement allemand de n’autoriser que le financement de la production verte d’hydrogène avec les fonds levés. L’hydrogène vert est produit en utilisant exclusivement des énergies renouvelables et le marché allemand des énergies renouvelables est bien placé pour développer cette innovation industrielle prometteuse afin de la rendre compétitive .

Bram Bos , 8 septembre

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés