›  Opinion 

La situation de pénurie d’approvisionnement à l’échelle globale

La perturbation des chaînes d’approvisionnement à travers le monde affecte l’ensemble des secteurs, de la production automobile à la disponibilité des boissons gazeuses. Bon nombre de commentateurs pensaient que les goulots d’étranglement s’atténueraient rapidement pour être dissous d’ici la fin de l’année 2021.

La perturbation des chaînes d’approvisionnement à travers le monde affecte l’ensemble des secteurs, de la production automobile à la disponibilité des boissons gazeuses. Bon nombre de commentateurs pensaient que les goulots d’étranglement s’atténueraient rapidement pour être dissous d’ici la fin de l’année 2021. Toutefois, les signaux actuels suggèrent que les pénuries d’approvisionnement dureront en 2022.

Le ratio stocks/ventes aux Etats-Unis demeure très déprimé. De fait, les indices manufacturiers des Réserves fédérales de Dallas, Richmond, Philadelphie et Chicago, tout comme ceux de la zone euro, indiquaient un allongement des délais de livraison en octobre. La saison des résultats d’entreprises a révélé de nombreuses menaces pour les marges bénéficiaires avec un plus grand nombre d’entreprises signalant des arriérés d’approvisionnement, des difficultés d’embauche ainsi qu’une augmentation du prix des intrants et des coûts d’expédition.

Un regain de participation de la main d’œuvre à l’emploi combiné à un ralentissement de la demande devrait contribuer à atténuer les pénuries mondiales. Mais même avec de tels signes d’amélioration, il faudra attendre l’année prochaine pour que les chaînes d’approvisionnement se normalisent totalement – tandis qu’une inflation supérieure à l’objectif devrait peser sur l’économie mondiale jusqu’à fin 2022. Pour les investisseurs, l’enjeu est clair : la protection face à l’inflation demeure impérative.

Seema Shah , Novembre 2021

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Chine : le pays le plus radical dans la lutte contre le changement climatique ?

Avec plus d’efforts à déployer et moins de temps à sa disposition, la Chine pourrait s’imposer comme l’un des leaders mondiaux de la lutte contre le changement climatique. L’analyse d’Anastasia Petraki, Responsable de la recherche en politiques chez (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés