›  Opinion 

La polarisation demeure le maître mot

Le secteur de l’immobilier coté a rebondi marginalement en juillet avec une surperformance voisine de 1% par rapport à l’Eurostoxx 600 et le retour à une configuration familière qui a vu les foncières résidentielles allemandes se reprendre...

Le secteur de l’immobilier coté a rebondi marginalement en juillet avec une surperformance voisine de 1% par rapport à l’Eurostoxx 600 et le retour à une configuration familière qui a vu les foncières résidentielles allemandes se reprendre tandis que les foncières alternatives (logistique, résidences senior) et les foncières de bureaux performaient bien. A l’inverse, les foncières de commerces sur lesquelles nous sommes très sous-pondérés se sont lourdement affaissées.

Le mois écoulé a en effet vu les baisses de valeur se matérialiser pour les foncières de commerces : le groupe Gazit a ainsi lancé une offre sur l’opérateur central européen Atrium Real Estate dont il était déjà l’actionnaire dominant avec une décote de 26% sur son ANR. De même, Hammerson a annoncé la cession de 75% du centre Italie 2 et de son extension Italik à un fonds géré par Axa avec une décote de 8.5% par rapport à l’ANR à fin 2018. Enfin, les publications de résultats ont été marquées par des baisses générales de valeur sur les actifs de commerces sauf en Espagne, la foncière britannique Intu ( -9.6% sur les six premiers mois de 2019), Hammerson et Wereldhave (-4.1% sur la France) étant à cet égard particulièrement affectées. Dans ce cadre, nous considérons que les projets de développement devraient être réduits beaucoup plus drastiquement sur ce secteur et la baisse de l’endettement recherchée plus agressivement.

A l’inverse, les foncières de bureaux ont affiché de bien meilleures performances : La foncière Prime parisienne Gecina a publié une hausse de ses valeurs en bureaux de 4.2% ; en Allemagne, Alstria a annoncé une hausse des valeurs de 5.1% (la thématique du bureau allemand représente 12% de l’actif de votre fonds) et Colonial a publié une progression sur six mois de 8% à Barcelone et de 4% à Madrid.

Segro, la grande foncière paneuropéenne de logistique a pour sa part publié des résultats marqués par une hausse des valeurs locatives (+1.5%) et des valorisations (+5.8% en Europe continentale) poussées par une compression des taux de capitalisation (-20 points de base conduisant à un taux de capitalisation de 5.5% en Europe continentale). A ce jour, le secteur de la logistique représente plus de 10% du portefeuille de SOFIDY Sélection 1.

Enfin, dans l’attente des publications de résultats des foncières résidentielles allemandes (même si la foncière berlinoise Ado Properties a annoncé une hausse estimée des valeurs de l’ordre de 6.3%), la question de la constitutionnalité des mesures de gel des loyers envisagées à Berlin reste entière de même que celle de la traduction politique d’un problème réel d’inadéquation de l’évolution des loyers dans les grandes métropoles européennes avec les revenus et la croissance démographique.

Nous avons continué de nous renforcer sur le segment du résidentiel en Scandinavie le mois dernier. En Allemagne, nos principales expositions sont constituées par Vonovia et LEG Immobilien.

Laurent Saint Aubin , 21 août

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés